Pays émergents

Des troupes sud-africaines pour contrer la rébellion en Centrafrique

L’implication de la première puissance économique du continent

Témoignages.re / 8 janvier 2013

Le Président Jacob Zuma a autorisé le déploiement de 400 membres de la Force de défense nationale sud-africaine (SANDF) en République centrafricaine (RCA), en proie à une insurrection qui a vu de nombreuses villes tomber aux mains des rebelles.

Les rebelles ont pris le contrôle d’un tiers du pays au cours du dernier mois et menacent la capitale, Bangui.
Environ douze villes sont contrôlées par les rebelles Séléka depuis le lancement de leur offensive, il y a un mois.
Les pays voisins de la RCA, le Cameroun, le Gabon et le Congo, ont chacun envoyé environ 120 soldats pour aider le gouvernement du Président François Bozizé à contenir la rébellion.
Le Tchad a également fourni des centaines de soldats qui gardent la route de Bangui.
Le déploiement des troupes sud-africaines est autorisé conformément aux dispositions de la Constitution, a indiqué le Président Zuma.
Les membres de la SANDF aideront au renforcement des capacités de la Force de défense centrafricaine et assisteront également le pays dans la planification et la mise en œuvre des processus de réintégration, de désarmement et de démobilisation.
Ce lundi devaient s’ouvrir à Libreville, au Gabon, des négociations entre le gouvernement centrafricain, les rebelles et l’opposition politique.


Kanalreunion.com