Pays émergents

Frederik Van Zyl Slabbert est décédé

Mort d’un pionnier de la lutte anti apartheid en Afrique du Sud

Témoignages.re / 14 mai 2010

Frederik Van Zyl Slabbert, un pionnier de la lutte anti apartheid en Afrique du Sud, est décédé à l’hôpital Milpark de Johannesburg où il avait été admis, suite à des complications du foie.

On se rappellera de cet ancien leader de l’opposition et analyste politique, pour avoir ouvert le dialogue entre les Afrikaners et le Congrès national africain (ANC) en exil.

"En tant que leader du Progressive Federal Party, Frederik Van Zyl Slabbert a combattu l’apartheid au Parlement et soutenu avec détermination une alternative non raciale à la politique d’apartheid, a déclaré Helen Zille, leader de l’Alliance démocratique, en signe de témoignage pour la contribution du défunt à "l’avènement d’une Afrique du Sud juste".

Né à Pretoria le 2 mars 1940, Frederik Van Zyl Slabbert a marqué la scène politique sud-africaine, sous la bannière du Progressive Party (PP), qui lui a permis de gagner le siège parlementaire de Rondebosch, aux dépends de United Party.

Parvenu en 1979 à la direction du parti (rebaptisé alors le Progressive Federal Party), il obtint des acquis substantiels aux élections générales de 1981 et fut nommé chef de file de l’opposition parlementaire.

En 1985, il se rend à Lusaka pour des discussions avec l’aile externe de l’ANC et lance le Mouvement de la convention nationale pour faire pression, avec succès, sur le gouvernement, afin qu’il négocie avec l’ensemble des groupes politiques, avant de se retirer, en février 1986, du Parlement et de la direction du PFP.


Kanalreunion.com