Pays émergents

L’Afrique du Sud va accroître le nombre de ses représentations économiques en Afrique

Pour tourner la page du colonialisme

Témoignages.re / 21 juillet 2011

L’Afrique du Sud va accroître le nombre de ses représentations économiques basées sur le continent africain, a annoncé mardi le Président Jacob Zuma, lors d’un point de presse conjoint avec son homologue tanzanien Jakaya Kikvete, en visite dans le pays.

Selon M. Zuma, l’Afrique du Sud travaille « activement » sur le projet d’accroître le nombre des représentations commerciales à travers l’Afrique.
L’Afrique du Sud compte 10 représentations économiques basées sur le continent pour couvrir les 53 États africains, contre 14 en Europe et 11 en Asie.
Le Président Zuma a imputé cette sous-représentation en Afrique à des raisons « historiques ».
« Le colonialisme et la Guerre froide ont affaibli l’Afrique et, en conséquence, le commerce intra-africain est peu développé »,
a-t-il constaté.
Concernant les relations de l’Afrique du Sud avec la Tanzanie, le Président Zuma a estimé qu’elles contenaient des promesses importantes pour le développement des relations et de la coopération économiques dans les secteurs-clés, à cause de difficultés socio-économiques et de développement partagées.
« Alors que la possibilité de création d’un marché intégré entre la Communauté de développement d’Afrique australe (SADC), la Communauté Est-africaine (EAC) et le Marché commun pour l’Afrique australe et orientale (COMESA) devient une réalité proche, il est important que nos deux pays continuent de maintenir des relations qui sont fortes et saines », a-t-il dit.
M. Zuma a noté que l’Accord sur la promotion et la protection réciproques des investissements, signé durant la réunion en 2005 de la Commission économique présidentielle, vise à encourager les nouveaux investissements sud-africains vers la Tanzanie.
« Notre rôle en tant que gouvernement est de créer l’environnement correct et favorable pour que vous fassiez des affaires. Nous nous y attelons grâce aux liens fraternels qui unissent nos deux pays. Nous vous invitons à tirer profit de ces opportunités. Travaillons ensemble au développement de nos deux économies et créons les opportunités d’emplois et une vie meilleure pour tous nos peuples », a-t-il ajouté.
La visite officielle de deux jours de M. Kikwete, qui s’est achevée hier, vise à accroître les échanges commerciaux entre les deux pays.
Ces échanges ont atteint 1,2 milliard de dollars l’année dernière, et 120 entreprises sud-africaines sont présentes en Tanzanie pour un portefeuille total d’investissement de 592 millions de dollars.


Kanalreunion.com