Pays émergents

L’Afrique en retard sur l’OMD lié à la réduction de la mortalité infantile

Objectifs du millénaire pour le développement

Témoignages.re / 12 mai 2010

Seule une "poignée" de pays africains sont sur la bonne marche pour atteindre le 4ème Objectif du millénnaire pour le développement (OMD) qui fixe la réduction de deux tiers du taux de mortalité infantile d’ici l’an 2015, a annoncé lundi l’Organisation mondiale de la santé (OMS) dans un communiqué.

"L’amélioration du soin de santé pour les nouveaux-nés reste un élement indispensable pour réduire la mortalité infantile notamment en Afrique subsaharienne", a affirmé l’agence onusienne dans un communiqué transmis à la PANA à Kigali.

"Même s’il y a des pays comme le Liberia, la Sierra Leone, le Mozambique et le Rwanda, qui ont enregistré des progrès dans ce domaine (de santé publique), il y a encore un besoin pressant pour d’autres nations de mettre en place des systèmes de santé adaptés qui permettront d’inverser les tendances actuelles pour réduire l’effectif de nourissons qui meurent avant leur cinquième anniversaire", souligne l’OMS.

Selon des statistiques officielles, le taux des nouveaux-nés qui souffrent des maladies infectieuses comme le paludisme et le choléra a chuté sensiblement, passant de 25% en 1990 à 16% en 2010 dans les pays à faibles revenus, notamment en Afrique subsaharienne.

"Cette situation s’explique par le fait que certains pays en Afrique n’ont rien investi dans des programmes sanitaires tels que les campagnes de vaccination (pour les nouveaux-nés)", poursuit le communiqué.

"La prestation de soins de santé maternelle ainsi que le traitement efficace des maladies infectieuses en l’occurence la pneumonie atypique, la diarrhée et la non distribution des moustiquaires imprégnées pour prévenir le paludisme s’avèrent une priorité pour réduire cette tendance alarmante (en Afrique)", a déclaré le Dr Boerma Jan Ties, responsable du département des Statistiques à l’OMS dans un entretien à la PANA.

"En Afrique, un certain nombre de pays ont pu réduire la mortalité infantile de manière rapide et dans une courte période (...) On espère que d’autres nations africaines, qui affichent des résultats faibles, seront encouragées par les réalisations accomplies par leurs voisins", a-t-il poursuivi.


Kanalreunion.com