Pays émergents

L’Afrique face au défi du vieillissement de la population

Une question qui ne concerne pas seulement La Réunion

Témoignages.re / 4 septembre 2012

Le nombre de personnes âgées de 60 ans et plus en Afrique devrait passer de près de 50 millions aujourd’hui à environ 200 millions d’ici à 2050, selon les résultats d’une étude de l’Institut national d’études démographiques (INED, France) obtenus samedi à Paris par la PANA.

Intitulée « L’Afrique, un continent jeune face au vieillissement », l’étude explique que le vieillissement rapide de la population africaine est lié à l’allongement de l’espérance de vie et à la baisse de la natalité sur le continent.
Selon Laurent Nowik et Muriel Sajoux, auteurs de l’étude, le vieillissement rapide de la population africaine posera surtout le problème de la prise en charge des personnes âgées.
Ils soutiennent en effet que les besoins des personnes âgées de 60 ans et plus sont actuellement couverts en Afrique par la solidarité familiale et non par le système de protection sociale réservée aux seuls employés du secteur public et à des agents des sociétés privées ou parapubliques.
A l’avenir, les familles auront de plus en plus de difficultés à assurer convenablement les besoins spécifiques des aînés, souligne l’étude, qui rappelle par ailleurs qu’en Afrique, une grande partie de la population vit en dessous du seuil de pauvreté défini par les Nations unies.
L’étude prévient que les États africains seront contraints de procéder à des arbitrages douloureux entre des dépenses essentielles, comme la scolarisation des enfants, et l’organisation d’une protection sociale qui prend en compte les besoins spécifiques d’une population âgée importante.
L’Afrique compte depuis le 1er janvier 2010 plus de 1 milliard d’habitants parmi lesquels 40% de jeunes de moins de 25 ans.
L’Union africaine (UA) avait consacré en juillet 2011 en Guinée-Equatoriale un Sommet spécial sur la jeunesse et l’emploi en Afrique.

An plis ke sa

• 400 milliards de dollars détournés au Nigéria ?
« 400 milliards de dollars mal gérés par le gouvernement, révèle Ezekwesili », titre mercredi le journal “The Nation”.
Selon le quotidien, l’ancienne vice-présidente de la Banque mondiale pour l’Afrique, Oby Ezekwesili, a révélé que 400 milliards de dollars tirés des recettes du pétrole ont été détournés ou mal gérés depuis l’indépendance en 1960.
Présentant une communication intitulée « Corruption, développement national, le Barreau et la Justice » à la 52ème Conférence annuelle de l’Ordre des avocats (NBA), elle a noté que le pétrole représentait 90 pour cent des exportations du Nigeria.
L’ancienne ministre de l’Éducation a toutefois déploré que plus de 80 pour cent de l’argent ait fini entre les mains de 1 pour cent de la population.
Pour y mettre un terme, elle a suggéré que le gouvernement et les citoyens fassent un effort pour lutter contre la corruption et promouvoir la bonne gouvernance.

« Je vous étonnerai en 2013 »
Le journal “Sun” évoque pour sa part la promesse du président de redresser l’économie sous le titre « Je surprendrai les Nigérians d’ici 2013, promet Jonathan ».
Le président affirme notamment qu’il fera taire les critiques à l’encontre de son administration d’ici à 2013, quand les dividendes de ses nouvelles politiques commenceront à tomber.
En donnant le coup d’envoi de la 52ème Conférence générale annuelle de l’Ordre des avocats du Nigeria (NBA) à Abuja, M. Jonathan a indiqué que ses détracteurs vont le féliciter à la fin de son mandat, quand son Agenda de transformation aura donné les fruits escomptés.

• Un lâcher de barrage emporte 18 personnes au Cameroun
“Le Guardian” revient sur les inondations au Cameroun, où « 18 personnes ont péri, 250 villages submergés par les eaux du barrage ont inondé Adamawa ».
Le journal note que « chaque fois que le Cameroun libère l’eau de son barrage de Lado, des localités de l’État d’Adamawa (Nord) sont affectées ».
Mais, ajoute-t-il, « l’incident de dimanche dernier a eu un impact terrible, 250 villages ayant été submergés et le bilan humain n’est pas encore réellement établi, dix-huit corps ayant été retrouvés lundi dans le fleuve Benue ».


Kanalreunion.com