Pays émergents

L’ONU intensifie l’aide pour des millions de personnes

Corne de l’Afrique

Témoignages.re / 23 juillet 2011

Alors que l’ONU a reconnu mercredi que deux régions de Somalie souffrent de la famine et que plus de 11 millions de personnes dans la Corne de l’Afrique ont besoin d’aide humanitaire, la directrice exécutive du Programme alimentaire (PAM), Josette Sheeran, a indiqué que le PAM, de concert avec les autres agences de l’ONU, est en train d’intensifier l’aide dans la région, notamment en Somalie.

« Ici, en Somalie, nous sommes devant une situation de vie ou de mort. Dans les prochains jours, le PAM va établir un pont aérien vers Mogadiscio pour acheminer des produits nutritionnels spécialisés vitaux destinés aux enfants malnutris qui en ont urgemment besoin », a déclaré Josette Sheeran.
« La situation en Somalie est critique. Dans l’un de nos sites de distributions alimentaires à Mogadiscio, où nous fournissons des vivres pour la préparation de repas chauds, j’ai rencontré une femme qui a vu mourir certains de ses enfants, alors qu’ils fuyaient à pied la région frappée par la sécheresse en quête de nourriture », a-t-elle raconté.
Le PAM se félicite des déclarations des milices et groupes armés qui contrôlent certaines zones du Sud de la Somalie autorisant le retour de l’aide humanitaire.
« Nous évaluons la situation afin d’identifier la meilleure façon d’acheminer des vivres vitaux jusqu’à ceux qui se trouvent à l’épicentre de cette famine, dans le Sud du pays, et cela, dans les plus courts délais », a expliqué la chef du PAM.

Malnutrition officiellement déclarée

« Nous venons actuellement en aide à 1,5 million de personnes en Somalie et le PAM renforce actuellement ses opérations afin d’atteindre 2,2 millions de personnes supplémentaires dans le Sud du pays, une région inaccessible auparavant », a-t-elle précisé.
Elle a expliqué que « les populations dans le Sud de la Somalie sont trop affaiblies, voire malades, pour partir en quête de nourriture ».
« Nous devons donc apporter la nourriture jusqu’à elles. Le PAM se prépare à ouvrir plusieurs nouvelles routes — par voies terrestre et aérienne — vers la zone de famine dans le Sud, afin de mettre en place les conditions opérationnelles nécessaires, y compris celles visant à assurer la sécurité des travailleurs humanitaires », a-t-elle dit.
Mercredi, le Bureau de coordination des affaires humanitaires (OCHA) a déclaré l’état de famine dans deux régions du Sud de la Somalie, les régions de Bakool et du Bas Shabelle. Près de la moitié de la population somalienne, soit 3,7 millions de personnes, est dans le besoin d’une assistance humanitaire et 2,8 millions d’entre eux vivent dans le Sud du pays, a indiqué l’agence.
L’agence onusienne précise que la famine est déclarée lorsque les taux de malnutrition aigüe des enfants dépassent 30%, que plus de 2 personnes sur 10.000 meurent par jour et que la population n’est pas en mesure d’avoir accès à la nourriture.
OCHA a tiré la sonnette d’alarme mercredi sur les taux de malnutrition en Somalie qui sont les plus élevés au monde. Dans le Sud de la région de Bakool et du Bas Shabelle, les taux de malnutrition aigüe des enfants dépassent les 30%, avec dans certaines zones plus de six enfants de moins de cinq ans sur 10.000 mourant chaque jour.

Réunion d’urgence lundi

Une réunion internationale d’urgence a été convoquée à Rome et se tiendra le lundi 25 juillet 2011, afin d’examiner les mesures à prendre face à la crise de la Corne de l’Afrique et mobiliser un soutien international en faveur des pays touchés.
Organisée par la FAO à la demande de la Présidence française du Groupe des 20, la réunion rassemblera des ministres ou hauts représentants des 191 États membres de la FAO, d’autres organes des Nations Unies, des organisations intergouvernementales, des ONG et des banques régionales de développement.
Le secrétaire général adjoint des Nations Unies aux Affaires politiques, B. Lynn Pascoe, a rencontré jeudi le président somalien, son Premier ministre et le président du Parlement, afin d’aborder la situation humanitaire dans le pays. Lors d’une conférence de presse conjointe, les autorités somaliennes ont appelé la communauté internationale à leur fournir une aide.
Les hommes ont aussi discuté du processus de paix et de la mise en œuvre de l’Accord de Kampala et de la finalisation de la transition.


Kanalreunion.com