Pays émergents

L’Union africaine a reçu une promesse de 380 millions de dollars pour lutter contre la famine

Solidarité avec la Corne de l’Afrique

Témoignages.re / 27 août 2011

Avec la promesse de l’Afrique de donner plus de 346 millions de dollars, l’Union africaine (UA) a obtenu jeudi 380 millions de dollars, indiquent des sources proches de l’organisation. Rappelons que dans le Corne de l’Afrique, 12 millions de personnes sont menacées par la famine.

Les pays et institutions d’Afrique se sont engagés à donner plus de 346,5 millions de dollars au cours de la première conférence d’annonce de contributions de l’UA à Addis-Abeba, en Éthiopie.
Le don le plus important de 300 millions de dollars du continent provient de la Banque africaine de développement (BAD) qui a annoncé que cette somme serait décaissée sur cinq ans.
« Un total de 351,7 millions de dollars, dont la contribution de la BAD, sera versé en liquide tandis que 28,8 millions de dollars de dons seront octroyés en nature », a annoncé le président de la Commission de l’UA, Jean Ping.
« Quand nous avons lancé cette première initiative de réaction à la faim sur notre continent, notre espoir était modeste », a-t-il ajouté.
Seuls quatre pays — l’Éthiopie, la Somalie, Djibouti et la Guinée équatoriale — étaient représentés par leurs chefs d’État, bien que la conférence était prévue depuis deux semaines pour s’assurer d’un fort taux de présence.

Solidarité de tout le continent

L’UA a organisé cette conférence d’annonce de contributions dans l’intention de susciter une réaction de l’Afrique aux problèmes des Africains en mobilisant des fonds auprès des gouvernements africains, ainsi que des institutions privées et publiques.
Durant tout le mois d’août, l’organisation continentale a tenté de sensibiliser la population du continent pour qu’elle contribue généreusement à cet effort d’aide.
Un élève ghanéen de 11 ans, Andrew Adansi-Bonnah, qui a recueilli des dons auprès des particuliers et des organisations dans son pays, a apporté 4.000 dollars en liquide.
L’Algérie et l’Afrique du Sud sont les premiers pays africains avec des promesses de plus de 10 millions de dollars chacune, tandis que la puissance régionale dont on en attendait tant — le Nigeria — a promis une contribution de 2 millions de dollars et que le Ghana a promis 500.000 dollars.

La plus jeune nation du monde, le Soudan du Sud, a promis 1 million de dollars, tandis que son voisin du Nord, le Soudan, a annoncé qu’une aide alimentaire et médicale, d’une valeur de plus de 3 millions de dollars, était en route pour la Somalie.
Plus au Nord, l’Égypte a promis 30 millions de livres égyptiennes (environ 6 millions de dollars) en nature.
L’Angola a donné 5 millions de dollars tandis que la Guinée équatoriale, qui a mis sur pied une commission pour mobiliser des fonds, a obtenu 300.000 dollars, en plus des 2,5 millions de dollars annoncés par son président jeudi matin.

Que fait la communauté internationale ?

Les pays donateurs traditionnels comme l’Allemagne et le Japon, la Chine, l’Inde, la Russie, le Mexique et le Brésil, l’Azerbaïdjan et le Venezuela ont annoncé des centaines de millions de dollars qu’ils ont déjà donnés et des dizaines de millions d’autres à venir.
« A nos gouvernements et à nos peuples, je veux dire un grand merci pour leur sens de la solidarité avec nos frères et sœurs de la Corne de l’Afrique », a déclaré M. Ping dans son discours de clôture.
Il a ajouté que l’offre de contribution restait ouverte dans les mois à venir et a invité la communauté internationale à réagir d’urgence et avec générosité.


L’Égypte achemine par avion une aide alimentaire et médicale

Le chef du Conseil suprême des forces armées au pouvoir en Égypte, le maréchal Mohamed Hussein Tantawy, a ordonné mercredi un pont aérien d’urgence pour acheminer une assistance alimentaire et médicale en Somalie ravagée par la famine.

Le maréchal Tantawy a déclaré que deux avions militaires devaient convoyer d’urgence des tonnes d’aides alimentaires, dont des produits laitiers riches en protéine, du riz, du blé et du sucre, et une aide en médicaments afin d’atténuer les souffrances du peuple somalien « frère ».
Pendant ce temps, la porte-parole du Ministère égyptien des Affaires étrangères, Mme Menha Bakhoum, a déclaré mardi que le ministre des Affaires étrangères, Mohamed Kamel Amr, allait se rendre jeudi à Addis-Abeba, en Éthiopie, afin de prendre part à la réunion d’urgence convoquée par l’Union africaine pour la levée des fonds en faveur de la région de la Corne de l’Afrique.
La sécheresse dans la région, particulièrement en Somalie, touche environ 12 millions de personnes, qui pourraient mourir de faim à cause de la sécheresse chronique qui y sévit et qui est considérée comme l’une des pires catastrophes humanitaires de ces derniers temps.
Mme Bakhoum a déclaré que l’Égypte, qui tient à atténuer les souffrances du peuple somalien touché par la famine, avait également pris part aux récentes réunions d’urgence sur la Somalie initiées par l’Organisation des Nations unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO) et par l’Organisation pour la coopération islamique (OCI).
Une commission populaire de volontaires égyptiens, composée principalement de médecins, va bientôt se rendre en Somalie pour essayer de porter secours aux enfants somaliens dont la vie est menacée.


Le Rwanda accorde une aide humanitaire aux victimes de la famine

Le Rwanda a accordé 100.000 dollars américains d’aide humanitaire aux victimes de la famine en Somalie, a déclaré jeudi le ministre rwandais des Affaires étrangères et de la Coopération, Mme Louise Mushikiwabo.
Elle a précisé que cette somme sera remise à la Commission de l’Union africaine (UA).


Kanalreunion.com