Pays émergents

La Chine finance la construction de trois raffineries au Nigeria

Co-développement

Témoignages.re / 15 mai 2010

La société chinoise d’Assurance, de Crédit et d’Exportation (SINOSURE) ainsi qu’un consortium de banques chinoises vont financer la construction de trois raffineries et d’un complexe pétrochimique au Nigeria, a annoncé dans un communiqué la Société nationale pétrolière du Nigeria (NNPC).

Ce financement, d’un montant de 28,5 milliards de dollars américains, a fait l’objet d’un protocole d’accord signé jeudi dans la capitale fédérale, Abuja, entre la NNPC et la China State Construction Engineering Corporation Limited (CSCEC).

Les trois raffineries vont traiter un total de 750.000 barils de pétrole par jour, tandisque l’usine pétrochimique va produire des polymères, des solvants et des engrais azotés, a indiqué le directeur général du Groupe NNPC, Shehu Ladan.

Les raffineries, dont les travaux de construction devraient s’achever dans cinq ans, seront implantées à Lagos, capitale économique du pays, dans la ville de Lokoja, ainsi que dans l’Etat pétrolifère de Bayelsa, tandis que le site d’accueil du complexe pétrochimique n’a pas encore été décidé.

Le Nigeria, un des grands producteurs de pétrole, importe des produits pétroliers raffinés, malgré qu’il possède quatre raffineries dont l’état est rendu défectueux par un manque d’entretien.

Toutefois, Shehu Ladan affirme le Nigeria pourra épargner, chaque année, 10 milliards de dollars sur ses importations de produits raffinés et un milliard de dollars sur les importations d’engrais, dès la mise en service de ces raffineries qui permettront de créer 20.000 emplois directs et indirects.


Kanalreunion.com