Pays émergents

« La coopération de l’ASEAN avec la Chine, le Japon et la Corée du Sud dans la phase clé d’approfondissement »

Sommet de l’ASEAN

Témoignages.re / 26 novembre 2012

Un article du "Quotidien du peuple" rend compte de la participation de la Chine au Sommet de l’ASEAN à Phnom Penh au Cambodge. Parmi les propositions, la création d’une zone de libre-échange incluant la Chine et les 10 États de l’ASEAN.

Du 18 au 21 novembre, le Premier ministre chinois Wen Jiabao a participé sur invitation à la 15ème réunion des dirigeants des 10 États de l’ASEAN et de la Chine (10 plus un), au sommet de commémoration du 15ème anniversaire de la coopération entre l’ASEAN et la Chine, le Japon et la Corée du Sud (10 plus 3) et au 7ème Sommet de l’Asie de l’Est, tenus à Phnom Penh, et a effectué une visite officielle au Cambodge et en Thaïlande. Le ministre chinois des Affaires étrangères Yang Jiechi qui a accompagnait Wen Jiabao dans sa visite a déclaré après la visite que le présent voyage du Premier ministre Wen Jiabao a fait progresser la coopération régionale, promu le développement des relations bilatérales de la Chine avec des pays concernés et consolidé la coopération amicale et de bon voisinage de la Chine avec le Cambodge et la Thaïlande. Il a affirmé que la position de la Chine et sa préconisation exposées par le Premier ministre chinois Wen Jiabao sur la mer de Chine méridionale ont été généralement comprises et respectées par les différentes parties.

Faire face aux crises

Sur la coopération entre la Chine et l’ASEAN (Association des Nations de l’Asie du Sud-est), Wen Jiabao a formulé un important principe directeur : renforcer le dialogue et la coopération dans le domaine stratégique et de la sécurité en persévérant dans le respect et la confiance mutuels et dans l’amitié et le bon-voisinage ; traiter convenablement les différends et contradictions dans l’esprit de consultations et en tenant compte des préoccupations respectives ; promouvoir, en conjuguant des efforts en commun dans la lutte contre la crise financière internationale, le développement de l’économie de la région plus durable, de plus haut niveau et de meilleure qualité. Wen Jiabao a fait en outre une importante proposition sur l’approfondissement de la construction de la zone de libre-échange Chine-ASEAN, le renforcement de la coopération scientifique et technologique, la stimulation de la coopération relative à l’interconnexion, et la multiplication des échanges culturels, proposition largement soutenue par les différentes parties. Les dirigeants de l’ASEAN remercient la Chine pour son soutien ferme à l’intégration de l’ASEAN en estimant que la coopération entre l’ASEAN et la Chine est extrêmement importante pour promouvoir la paix, la stabilité et le développement de la région.

Aujourd’hui, la coopération de l’ASEAN avec la Chine, le Japon et la Corée du Sud se trouve dans la phase clé d’approfondissement. Wen Jiabao a proposé que les dix États de l’ASEAN plus trois pays (10 plus 3) devraient augmenter davantage la capacité à faire face à des crises. Les différentes parties sont tombées d’accord pour accélérer la révision de l’accord multilatéral de la proposition de Chiang Mai, former le marché des obligations de l’Asie et lancer les négociations du « partenariat économique global régional (RCEP) ». Durant la réunion, la Chine, le Japon et la Corée du Sud ont annoncé aussi le lancement des pourparlers sur la zone du libre-échange de l’Asie de l’Est.

Élargir la coopération

Lors du 7ème Sommet de l’Asie de l’Est, Wen Jiabao a appelé les diverses parties à bien maîtriser la nouvelle opportunité offerte par le processus de l’intégration régionale pour mener à bien les affaires de leurs pays respectifs, renforcer l’union et la coopération, créer une atmosphère de dialogue, de consultations et de coopération gagnant-gagnant, et prendre des mesures politiques plus énergiques visant à faire face à la crise financière internationale. La « Déclaration de Phnom Penh sur le Développement » adoptée par le Sommet indique clairement que les différentes parties devraient élargir la coopération dans les finances, l’énergie, l’éducation, la gestion des catastrophes, la santé publique et de l’interconnexion.

La question de la mer de Chine méridionale

Wen Jiabao a exposé encore la position de la partie chinoise sur la situation régionale et le problème de la mer de Chine méridionale.

Il a souligné que la Chine poursuit fermement la politique d’amitié et de bon-voisinage et que les problèmes concernés devraient être traités de façon appropriée à travers des dialogues et consultations directs par les pays intéressés. La Chine s’attache à faire des efforts de concert avec les pays de l’ASEAN pour appliquer la Déclaration des conduites des différentes parties de la mer de Chine méridionale afin de maintenir la paix, la stabilité, la coopération et le développement de la région. À l’égard des discours de certains pays de l’ASEAN, Wen Jiabao a indiqué que l’île de Huangyan faisait partie intégrante du territoire chinois, que sa souveraineté était indiscutable et que les actions chinoises de sauvegarde de la souveraineté étaient justes et nécessaires.


Kanalreunion.com