Pays émergents

La Corne de l’Afrique meurt de faim

5 millions de personnes en grande détresse

Céline Tabou / 4 avril 2011

Plus de cinq millions d’habitants des pays de la Corne de l’Afrique (Somalie, Djibouti, Erythrée, Ethiopie) souffrent de la faim en raison de la sécheresse, des conflits et de la hausse des produits alimentaires, a déclaré samedi 2 avril à Nairobi (Kenya) la directrice du Programme alimentaire mondial des Nations unies, Josette Sheeran.

Selon le Bureau de coordination des affaires humanitaires des Nations Unies (OCHA), 1,6 million de personnes sont dans une situation d’insécurité alimentaire au Kenya et 2,4 millions d’autres dans une situation d’urgence humanitaire en Somalie. L’état de sécheresse qui sévit dans le continent, pourrait s’étendre et affecter Djibouti ainsi qu’une partie de l’Ouganda si « les dernières prévisions météo de pluies en dessous de la normale » se confirment, a ajouté Josette Sheeran.

Une crise humanitaire à ne pas oublier

Peter Smerdon, porte-parole régional du PAM, a précisé que le prix d’un sac de maïs de 50kg a augmenté de 25 à 120% par endroits. Ceux des céréales devraient également grimper de 40 à 50% dans les six prochains mois, a-t-il ajouté à l’Agency Press (AP).
« Le monde doit rester en alerte sur ce qui se passe dans cette partie du monde », a déclaré la secrétaire générale adjointe de l’ONU aux affaires humanitaires, Valerie Amos dans un communiqué de presse. « Nous devons toujours nous assurer que le monde comprenne l’impact de ces crises. Derrière chaque statistique il y a un être humain », a-t-elle ajouté.
Dans un communiqué publié sur le site du PAM, Josette Sheeran a expliqué que « la sécheresse a débuté à la suite d’une mauvaise saison des pluies d’octobre à décembre, l’année dernière, dans les zones Est de la Corne de l’Afrique, poussant 1,4 millions personnes dans l’insécurité alimentaire ».

5,2 millions de personnes

Ce qui pourrait s’aggraver si les pluies ne tombent pas. Cependant, Josette Sheeran s’est réjouie que « les exploitants locaux des zones d’abondance agricole de la région vendent leurs produits au PAM afin d’aider les populations les plus pauvres dans les zones affectées par la sécheresse ». En 2010, le PAM a acheté de la nourriture pour un total de 139 millions de dollars au Kenya, en Ouganda et en Éthiopie.
A ce jour selon le communiqué, le PAM n’a que 44% des ressources nécessaires pour nourrir 5,22 millions de personnes au Kenya, en Somalie, à Djibouti et dans la région de Karamoja à l’est de l’Ouganda, d’avril jusqu’en septembre prochain. Le déficit budgétaire du programme va entraver les efforts pour fournir des vivres à ceux qui en ont le plus besoin a conclut la directrice du Programme alimentaire mondial des Nations unies.

Céline Tabou


Kanalreunion.com