Pays émergents

La Mauritanie fait face à une grave sécheresse

Changement climatique

Témoignages.re / 7 janvier 2012

En ce début d’année 2012, la Mauritanie fait face à une grave sécheresse « exigeant une distribution gratuite de denrées de base à la population et d’aliments de bétail pour faire face aux besoins immédiats », selon le Programme alimentaire mondial (PAM).

Selon des estimations du PAM, la sécheresse aura un impact sur la Mauritanie car « environ 90% des stations pluviométriques affichent de profonds déficits et les barrages sont remplis à moins de 50%, à l’instar de la situation de 2002, année de sécheresse dramatique ».
« Le nombre de personnes vivant dans l’insécurité alimentaire a doublé en septembre 2011 pour atteindre au moins 700.000 et pourrait grimper jusqu’à 900.000 (soit le quart de la population) au début de l’année 2012. Ce sont essentiellement les pauvres qui subiront cet impact », a indiqué l’agence onusienne.
Les premières missions sur le terrain, réalisées par les autorités mauritaniennes et les donateurs, montrent une baisse de 60 à 70% des superficies cultivées, causant une chute de 50% de la production céréalière.
« Il est donc inévitable que la diminution des pâturages qui s’en suivra affectera sensiblement le bétail –principal actif productif de la majorité de la population rurale- qui se vend déjà dans certaines régions à des prix bradés. Ainsi, pour cette frange des Mauritaniens, ces pertes économiques majeures aggraveront nettement l’insécurité alimentaire, notamment chez les pauvres », a mis en garde un rapport du PAM.
Face à la situation, de nombreuses ONG et organisations multilatérales estiment que l’ampleur de la sécheresse est alarmante et que des ressources additionnelles extérieures seront requises si l’impact de la sécheresse s’avère plus grave que prévu.
De son côté, le gouvernement mauritanien a annoncé un plan d’urgence « Espoir 2012 » d’un montant de 157 millions de dollars américains, qui sera mis en œuvre au cours du mois de janvier.


Kanalreunion.com