Pays émergents

La situation s’aggrave

Corne de l’Afrique

Céline Tabou / 7 septembre 2011

Les Nations unies ont multiplié les alertes concernant la situation en Somalie, en Éthiopie, au Kenya, à Djibouti ou en Érythrée, malgré tout, la famine persiste et les aides manquent. Plus de douze millions de personnes sont toujours menacées, notamment dans la région de Bay, au Sud de la Somalie.

« Si le niveau actuel de réponse continue, la famine devrait encore progresser au cours des quatre prochains mois », prévient le Centre d’analyse pour la sécurité alimentaire (FSNAU) de l’ONU. Le FSNAU a également indiqué qu’« au total, quatre millions de personnes sont en situation de crise en Somalie, dont 750.000 qui risquent la mort dans les quatre prochains mois en l’absence d’une réponse adéquate ». « Des dizaines de milliers de personnes sont déjà mortes, dont plus de la moitié étaient des enfants », a rappelé le FSNAU.

De plus en plus de personnes touchées

12,4 millions de personnes sont aujourd’hui affectées par la crise alimentaire et nutritionnelle dans la Corne de l’Afrique. Selon l’UNICEF, il faudrait une aide immédiate pour sauver les milliers d’enfants menacés de mort au Sud de la Somalie. Sans cette aide, beaucoup d’enfants de moins de 5 ans ne survivront pas plus de quelques semaines. 1,5 million d’enfants dans le Sud de la Somalie ont besoin d’aide, a précisé une porte-parole de l’agence de l’ONU, Marixie Mercado. Parmi eux, 450.000 souffrent de malnutrition aiguë, dont 190.000 ont des symptômes sévères.

Le Programme alimentaire mondial (PAM) a précisé qu’une nouvelle évaluation montre une détérioration de la situation au Kenya. « Ce ne sont pas 2,5 millions de personnes qui doivent être assistées en raison de la sécheresse, mais 3,8 millions », a indiqué la porte-parole de l’agence à Genève Christiane Berthiaume, citée par le quotidien “Le Matin”.

Trouver des financements coûte que coûte

Dans un précédent article, “Témoignages” avait mis en évidence l’action de Kenyans for Kenya, qui est parvenu à récolter plus de 7 millions de dollars. L’argent a été utilisé pour acheminer plusieurs tonnes de denrées alimentaires dans les régions affectées par la crise par l’intermédiaire de la Croix-Rouge kényane (KRCS).

Un service du Bureau de la Coordination des affaires humanitaires des Nations Unies, IRIN, a salué les initiatives organisées dans le monde. « FeedKE » est une campagne lancée par Ahmed Salim, utilisateur kényan de Twitter, qui a connu une certaine popularité auprès des utilisateurs d’Internet. En utilisant la balise Twitter #FeedKE et les transferts de fonds par téléphone portable, Ahmed Salim est parvenu à récolter plus de 15.000 dollars, versés à la Croix-Rouge kényane.

Un téléthon de trois jours a été organisé en août par l’Autorité du Croissant-Rouge (RCA) des Émirats arabes unis permettant de lever plus de 17 millions de dollars. Le pays a également amassé plus de 400 tonnes de denrées alimentaires pour faire face à la sécheresse et mis en place des cliniques en Somalie.
Un autre téléthon, organisé par l’organisation non gouvernementale (ONG) sud-africaine Gift of the Givers et la compagnie de radio et de télévision de la République d’Afrique du Sud (South African Broadcasting Corporation), a permis de réunir plus de 170.000 dollars.


La solidarité internationale

En plus de ces campagnes, la diaspora joue un rôle majeur dans la collecte de fonds pour sauver la région. Des millions de personnes originaires de la Corne de l’Afrique vivent à l’étranger et font régulièrement parvenir une partie de leur salaire à leur famille. Selon l’Agence des États-Unis pour le développement international (USAID), plusieurs ONG somaliennes de Minneapolis se sont associées au Comité américain pour les réfugiés (ARC) dans le cadre d’une initiative appelée « Neighbours for Nations », dont l’objectif est d’unir et de mobiliser les efforts des membres de la communauté somalienne de la diaspora afin d’offrir à leurs compatriotes des services d’aide et de développement (Source IRINNews).


Faire un don pour la malnutrition dans la Corne de l’Afrique

Il existe plusieurs organismes auprès desquels il est possible de se rendre pour faire des dons : l’UNICEF France et la Croix-Rouge en sont les deux principaux. UNICEF France accepte les chèques à « Urgence Corne de l’Afrique. BP 600. 75006 Paris » et sur Internet. De même, la Croix-Rouge a un service d’accueil de jour, joignable au 0262-23-75-22, afin de connaitre les modalités de donation. A savoir, 75% du montant de vos dons déductible. Après avoir obtenu un reçu fiscal, si le donateur est imposable, il pourra bénéficier d’une réduction d’impôts de 75% du montant du don dans la limite de 521 euros, et au-delà, d’une réduction d’impôts de 66% dans la limite de 20% du revenu imposable : « Un don de 100 euros ne coûte que 25 euros ».


Kanalreunion.com