Pays émergents

Lancement de la Journée internationale de la fille

Mali et Éthiopie

Témoignages.re / 11 octobre 2012

La capitale malienne, Bamako et celle de l’Éthiopie, Addis-Abeba, vont abriter simultanément jeudi les cérémonies de lancement de la première édition de la Journée internationale de la fille, initiée par l’Organisation des Nations unies, annonce un communiqué de presse de l’ONG Plan International, partenaire de l’initiative.

La cérémonie officielle sera coprésidée au Mali par les ministres maliens de la Femme, de l’Enfant et de la Famille ainsi que celui de l’Éducation nationale et de l’Alphabétisation. Elle sera marquée par le lancement par Plan International de sa campagne "Parce que je suis une fille" et son rapport annuel, édition 2012, sur la situation des filles dans le monde. 
Il est prévu également l’organisation d’un concours de production d’articles de presse et d’émissions radio sur les violences faites aux filles, alors qu’un concert géant sera animé par des artistes maliens dont la chanteuse Oumou Sangaré, ambassadrice de la campagne au Mali.
La Journée internationale de la fille a été instituée après un plaidoyer développé par Plan International et un groupe de jeunes filles venues de différents pays du monde pour défendre la scolarisation des jeunes filles auprès du Conseil de sécurité des Nations unies.
Selon Plan International, ce sont 30 millions de filles qui ne vont pas à l’école en Afrique, ce qui constitue une violation majeure de leurs droits et un énorme gaspillage du potentiel de jeunes et des enfants.
La campagne "Parce que je suis une fille" vise l’accès direct de 4 millions de filles à une éducation de qualité.
Selon Plan International, la parité entre les sexes en Afrique dans les écoles primaires n’a été atteinte que dans 16 pays sur les 54 pays du continent.


Kanalreunion.com