Pays émergents

Le chemin de fer et le Musée des civilisations noires priorités de 2012

Sénégal

Témoignages.re / 2 janvier 2012

Le président sénégalais Abdoulaye Wade a annoncé, samedi dans la soirée à Dakar, la construction, en 2012, de trois autres « nouvelles merveilles » dans le Parc culturel à Dakar, ainsi qu’un train ultra-rapide pour relier le nouvel aéroport de Diass à la capitale.

Le chef de l’Etat sénégalais a cité parmi ces merveilles, le Complexe bibliothèque-archives, sur financement de l’Arabie Saoudite qui a déjà dépêché ses experts sur les lieux, le Musée des arts contemporains et le Musée des civilisations noires dont les travaux commenceront en janvier 2012.
« Il ne restera que la Place de la musique et l’Ecole interafricaine d’architecture ». Par ailleurs, les travaux de protection de l’Ile historique de Gorée, classée patrimoine de l’Humanité, « vont bientôt commencer », a-t-il promis, évoquant « l’aide généreuse du Roi Abdallah Ben Abdel Aziz Al Saoud qui consent à allouer à sa réalisation 5 milliards de F CFA » (environ 100 millions de dollars US.
Les travaux consisteront à construire une ligne de barrages avec des tétrapodes géants pour amortir les assauts des grandes vagues, refaire la façade sud, colmater les trouées de la mer dans l’Ile pour arrêter l’inondation des caves des maisons ».
Au « train ultra-rapide sans chauffeur qui reliera le nouvel aéroport Blaise Diagne à Dakar », le président Wade ajoute le « train moderne » entre Dakar et Bamako (Mali), « dont la conception est très avancée » en collaboration « avec la République sœur du Mali, sera réalisé, en écartement standard en 2012-2013 ».
Il faut rappeler que la capitale sénégalaise est reliée à son homologue malienne (1.289 kilomètres) par la ligne de chemin de fer Dakar-Niamey (Niger), vestige de l’époque coloniale française, dont le tronçon sénégalais à lui seul a enregistré, pour la seule année 2011, 136 déraillements.
Toute chose qui illustre le sérieux besoin de réhabilitation de cette importante infrastructure de communication destinée au départ à faciliter la mobilité des personnes et des biens entre les pays francophones de l’Afrique de l’Ouest, mais également à convoyer vers l’extérieur, via le port de Dakar, les ressources agricoles de la région.


Kanalreunion.com