Pays émergents

Le combat solidaire de l’ANC et du PCR

Au moment où le monde fête le 94ème anniversaire de Nelson Mandela

Manuel Marchal / 19 juillet 2012

Le 21 novembre 2011, le secrétaire général de l’ANC adresse une lettre chaleureuse à Élie Hoarau. C’est une invitation aux festivités du 100ème anniversaire du parti qui a mené la résistance contre l’apartheid avant d’accéder au pouvoir lors des premières élections au suffrage universel en 1994. Le Parti communiste réunionnais fera partie des rares organisations politiques invitées à cet événement d’une portée considérable en Afrique du Sud, voici pourquoi.

À La Réunion, dès sa fondation, le PCR a pris le parti de la solidarité avec le combat contre le régime raciste d’apartheid mené par l’ANC. La solidarité s’est exprimée au travers de multiples prises de position, de manifestations, d’accueil à La Réunion de militants de l’ANC en exil.
Pendant très longtemps, le régime d’apartheid était soutenu par les plus grandes puissances de l’OTAN. Et les racistes au pouvoir à Pretoria pouvaient également compter sur le soutien d’une partie de la classe politique réunionnaise, et sur les médias dominants. Il existait ainsi à La Réunion un journal qui justifiait les condamnations à mort de militants sud-africains. Il y avait un maire qui permettait à un régime honni d’avoir une représentation diplomatique, un pouvoir parisien qui autorisait les avions de la compagnie de l’apartheid à se poser à La Réunion, et un sénateur-maire qui était président du groupe d’amitié France-Afrique du Sud !
Fort heureusement pour l’honneur de La Réunion, le PCR et d’autres organisations se sont engagées sans faille dans le combat solidaire avec l’ANC. Cela, les dirigeants de l’Afrique du Sud libre ne l’ont pas oublié, et c’est avec fierté qu’ils ont accueilli le PCR à la célébration du centenaire de leur parti.
Et le 8 janvier 2012, le PCR, représenté par Ary Yee Chong Tchi Kan et Christophe Rocheland, était présent à ce grand moment de l’Histoire.

M.M.


Kanalreunion.com