Pays émergents

Le commerce tire la croissance économique en Afrique

Selon un rapport de la CEA

Témoignages.re / 30 mars 2015

Le commerce est toujours maître de la croissance économique en Afrique, selon l’édition 2015 du rapport économique sur l’Afrique publié ce dimanche soir à Addis-Abeba par la Commission économique des Nations unies pour l’Afrique (CEA).

Selon de la CEA, « le commerce conserve un rôle majeur dans la croissance économique de l’Afrique ; il a le potentiel de stimuler l’industrialisation qu’il a induite, pour autant qu’on en fasse un de ses objectifs déclarés ».

L’industrialisation devrait résoudre ce paradoxe en stimulant la diversification économique, en assurant un partage plus équitable des fruits de la croissance et en rendant plus efficace l’utilisation des abondantes ressources matérielles, minérales et humaines du continent, et ainsi favoriser l’élimination de la pauvreté et la transformation structurelle des économies africaines, indique le rapport.

Pour ce faire, souligne-t-on, il faut concevoir des politiques commerciales efficaces, les mettre activement en œuvre, et les assortir régulièrement de contrôles et d’évaluations. Ces politiques doivent tenir compte des évolutions survenues dans le système de production mondial, notamment l’internationalisation des systèmes de production, et s’y adapter aux fins de promouvoir la valeur ajoutée par la transformation et la fabrication.

Il faudra également que l’industrialisation fondée sur le commerce serve à orienter la conduite, les négociations et la mise en œuvre des diverses formes d’accord sur le commerce et l’investissement, soutiennent les experts.
L’édition 2015 du Rapport économique sur l’Afrique, porte sur le thème : « Accélération de l’industrialisation par le commerce ». Il s’appuie sur les messages clés des éditions précédentes, mettant l’accent sur l’industrialisation et la transformation structurelle.

Les rapports de 2013 et 2014 soulignaient, rappelle-t-on, le rôle du commerce dans la promotion de l’industrialisation, à la fois au niveau régional et au niveau mondial, et l’importance de la mise en œuvre de politiques commerciales en Afrique visant principalement à surmonter les défaillances du marché et les obstacles institutionnels qui entravent la compétitivité des exportations.

Quant au nouveau rapport, il examine en détail comment le commerce peut servir d’instrument pour accélérer l’industrialisation et la transformation structurelle en Afrique.


Kanalreunion.com