Pays émergents

Le HCR exprime sa préoccupation par rapport à la violence en Somalie

230 civils tués et 400 autres blessés

Témoignages.re / 9 septembre 2010

Le Haut commissariat des Nations unies aux réfugiés (HCR) a indiqué que plus de 230 civils ont été tués et 400 autres blessés lors des récents combats entre la milice Al- Shabaab et les forces gouvernementales en Somalie.

L’agence onusienne a souligné mercredi dans un rapport présenté à Genève qu’elle était inquiète par rapport au niveau de violence en Somalie.

Dans le rapport, obtenu par la PANA à New York, le HCR a indiqué que ceux qui avaient fui Mogadiscio ont décrit la capitale comme une ville complètement déserte et que les populations vendaient leurs biens pour sortir de la ville en toute sécurité.

Le rapport indique que : "presque 68.000 personnes ont quitté le pays cette année et 1,4 million d’autres personnes sont déplacées à l’interne".

"La chute de l’Etat, la spirale de la violence et l’anarchie, associées à la pauvreté, ont conduit à l’une des pires crises humanitaires dans le monde et à la souffrance inacceptable de la population civile", a averti l’agence onusienne.

L’Union africaine dispose de 6.000 soldats à Mogadiscio, alors que les Etats-Unis, la Ligue arabe, la France et l’Union européenne se sont engagés à appuyer financièrement le gouvernement somalien.

Une attaque mortelle attribuée à Al-Shabaab a coûté la vie, la semaine dernière, à quatre soldats ougandais de la force de paix de l’UA à Mogadiscio.

Quatre députés ont également été tués lors d’une attaque dans un hôtel, en août.

Al-Shabaab, proche d’Al-Qaïda, a déclaré la guerre, en août, à la force de paix de l’UA à Mogadiscio.

Le gouvernement somalien ne contrôle qu’une petite portion de la capitale et le pays ne dispose pas d’un gouvernement stable depuis une décennie.


Kanalreunion.com