Pays émergents

Le Pacifique au centre du monde

La fin d’un cycle : l’Europe redevient une banlieue

Manuel Marchal / 26 novembre 2012

Le premier voyage officiel du second mandat de Barack Obama confirme le basculement. Le centre du monde s’est déplacé sur les rives du Pacifique, l’Europe en crise est devenue une périphérie à l’écart du monde du dynamisme économique.

Le monde a connu plusieurs foyers au centre d’une zone de dynamisme économique. Pendant que dans notre région, l’océan Indien était le lieu d’une intense activité, la mer Méditerranée jouait le même rôle pour l’Occident. Tout changea lorsque les Européens ont commencé à coloniser le monde voici 500 ans. Ils sont partis à l’assaut du continent américain et pénétrèrent dans l’océan Indien. La supériorité militaire et les maladies apportées par les Européens décimèrent les civilisations millénaires déjà présentes sur le continent américain. C’est également par la conquête du monde que les Européens ont géré leur transition démographique, par la création de vastes colonies de peuplement en Amérique, en Australie et dans le Sud de l’Afrique.

Dans l’océan Indien, la colonisation européenne eut pour effet de provoquer le déclin de l’océan Indien, car c’est l’Atlantique qui devint pour plusieurs siècles le centre du monde.

JPEG - 33 ko

Mais le monde change. Ce fut tout d’abord l’émergence du Japon en tant que deuxième puissance économique mondiale derrière les États-Unis. Les regards ont commencé à se détourner de l’Atlantique pour regarder le Pacifique. Puis l’Inde et la Chine sont devenues les moteurs de la croissance du monde. La crise financière a accéléré encore le basculement. Pendant que l’Europe reste engluée dans la récession ou la croissance nulle, le moteur de l’économie mondiale se situe en Asie, avec un redémarrage des États-Unis, pendant que l’Amérique latine continue de progresser. Les deux rives du Pacifique bordent un océan qui devient le centre du monde.

JPEG - 28 ko

Dans cette restructuration de l’économie mondiale, l’ASEAN joue un rôle de pont entre les États-Unis, l’Inde, la Chine, le Japon, la Corée du Sud et l’Australie. C’est donc en toute logique que le président réélu des États unis a réservé à des pays de l’ASEAN son premier voyage officiel, tandis que le Premier ministre de la Chine était présent à Phnom Penh au Cambodge pour prôner un approfondissement de la coopération entre l’ASEAN et la Chine.

La conséquence de cette situation, c’est la relégation de l’Europe dans une périphérie.

Dans ce monde en changement, La Réunion se situe géographiquement plus près de l’Asie que de l’Europe. Elle est également entre ce continent et l’Afrique, là où se construira une vaste zone de libre échange issue de la fusion des différentes organisations économiques régionales. À la différence de l’Europe, La Réunion ne sera pas dans une banlieue du monde, à condition de s’ouvrir sur le monde, de sortir de l’assimilation et de l’européo-centrisme.

M.M.

L’ASEAN

L’ASEAN a été fondée par cinq États, principalement de l’Asie du Sud-Est maritime : Philippines, Indonésie, Malaisie, Singapour, et Thaïlande. Le Brunei les rejoint 6 jours après son indépendance du Royaume-Uni le 8 janvier 1984. Le Viêt Nam entre en 1995, suivi du Laos et de la Birmanie le 23 juillet 1997 et du Cambodge le 30 avril 1999. Le Timor-oriental a déposé sa candidature.


Kanalreunion.com