Pays émergents

Le président Zuma plaide pour une "deuxième transition"

Afrique du Sud

Témoignages.re / 26 juin 2012

A la veille de la conférence du Congrès national africain (ANC) d’aujourd’hui, le président Jacob Zuma a averti que le pays avait besoin d’une deuxième transition afin de ne pas stagner à l’instar de nombreux autres pays africains après l’indépendance.

« Nous avons besoin d’une deuxième transition, nous ne pouvons pas rester au même stade », a-t-il déclaré à ses partisans lors d’un meeting organisé à Free State.
Selon le président Zuma, de nombreux pays africains n’ont jamais progressé après l’indépendance, et « si nous ne discutons pas d’une deuxième transition, je ne sais pas comment nous allons gérer les problèmes que nous avons actuellement ».
Pour lui, son parti ne cherche pas la popularité et toutes ses politiques ne seront pas acceptées.
L’un des thèmes au menu de cette conférence est "La Deuxième transition : construire une société nationale démocratique et un équilibre des forces en 2012".
D’après le document, au cours des 18 dernières années, l’ANC a connu une première transition vers la démocratie, où elle s’est focalisée sur la liberté politique.
Maintenant, elle doit introduire une "deuxième transition" axée sur la transformation sociale et économique du pays pour les 30 à 50 prochaines années.
Par ailleurs, les partisans du président Zuma ont fait savoir qu’ils bloqueraient toute tentative de discuter des questions de leadership à cette conférence.
On rappelle que le désir du président Zuma de se succéder à lui-même lors de la prochaine conférence élective prévue en décembre prochain à Mangaung, est contesté au sein du parti.
Lors de la dernière conférence, il y a cinq ans, Thabo Mbeki était remplacé par Zuma, alors le président du parti.


Kanalreunion.com