Pays émergents

Le Qinghai compte ses morts

Séisme meurtrier en Chine

Céline Tabou / 16 avril 2010

Un séisme d’une magnitude de 7,1 sur l’échelle de Richeter s’est produit dans la matinée du mercredi 14 avril dans la province du Qinghai, dans le nord-ouest de la Chine. Les autorités chinoises dénombrent 617 morts, plus de 9.000 blessés et 313 disparus. Le bilan risque de s’alourdir dans les jours qui viennent.

Ce tremblement de terre est le plus meurtrier qu’est connu la Chine depuis celui du Sichuan voisin, en 2008. Ce dernier avait fait 87.000 morts et disparus. L’épicentre du séisme se situe à Yushu, préfecture autonome tibétaine. Le centre de secours annonce l’effondrement de 15.000 habitations, sous lesquelles des centaines de personnes sont encore ensevelies.

Les secours s’organisent

Les autorités ont envoyés 2.000 soldats, policiers et pompiers, afin de porter main forte aux centaines de secouristes professionneles déjà sur place, qui tentent de retrouver des survivants. Ces derniers travaillent parfois à main nue pour dégager les gravas, mais ils ont du mal à travailler, à cause du manque d’équipements et la raréfaction de l’oxygène due à l’altitude.

Le directeur du département de secours aux sinistrés du ministère des Affaires civiles, Zou Ming, a indiqué lors d’une conférence de presse à Pékin, que « toutes les régions chinoises sont venues en aide aux sinistrés ». « Le gouvernement a débloqué 200 millions de yuans du budget central en faveur des sinistrés. De nombreux manteaux, tentes et couvertures en coton ont été envoyés dans le Qinghai par le ministère des Affaires civiles, pour aider les sinistrés à surmonter leurs difficultés. Par ailleurs, Beijing, Shanghai, le Guangxi, le Liaoning et d’autres villes ont fait parvenir des aides financières et matérielles en faveur des secours dans le Qinghai », a-t-il indiqué à Radio Chine internationale.
Selon un communiqué publié mercredi 13 avril, le secrétaire général de l’ONU Ban Ki-moon a répsenté ses condoléance et offert l’aide des Nations unies, « si Pékin le lui demande ». Par la suite, la France, les États-Unis, l’Union européenne ont également fait part de leur soutien.

Hu Jintao et Wen Jiabao au côté des victimes

Le Premier ministre chinois Wen Jiabao est arrivé jeudi soir dans le Nord-Ouest de la Chine, pour superviser les opérations de secours, qui arrivent de l’aéroport de Yushu. Wen Jiabao a décidé de reporter son voyage en Asie du Sud-Est qui était prévue du 22 au 25 avril. Écourtant sa visite en Amérique Latine, le président Hu Jintao va se rendre au Qinghai, vendredi 16 avril.

Les deux hommes ont appelé « les services compétents à déployer tous les efforts » afin de venir en aide aux sinistrés. Ils ont annoncé dans un communiqué qu’il fallait « renforcer le contrôle et la prévention en matière de séisme, mettre en oeuvre des mesures antisismiques, faire en sorte que la vie des sinistrés reprenne son cours normal le plus vite possible, et maintenir la stabilité de la société ».

Céline Tabou


Kanalreunion.com