Pays émergents

Les Africains invités à consommer leurs propres produits

Autosuffisance alimentaire

Témoignages.re / 23 janvier 2012

L’ancien président du Nigeria, Olusegun Obasanjo, a exhorté les pays africains à réduire le fardeau de leurs importations alimentaires estimé à des milliards de dollars par an au profit des produits locaux, indique un communiqué de l’Institut international d’agriculture tropicale (IITA).

"Si nous voulons nous développer, nous devons changer nos habitudes de consommation. Nous devons consommer nos propres produits, ce que nous produisons en Afrique. Ainsi, nous serons en mesure de faire des progrès", a-t-il déclaré.
Selon l’IITA, les estimations montrent qu’en 2011, l’Afrique a dépensé plus de 50 milliards de dollars américains dans l’importation de produits alimentaires.
En plus de réduire le fardeau des importations alimentaires, M. Obasanjo a déclaré que l’adoption de la farine de manioc offre de nombreux avantages pour l’Afrique.
"La politique soutenue par les pratiques agricoles améliorées de l’IITA et ses partenaires nationaux, l’augmentation de la production de manioc au Nigeria à 10 millions de tonnes en six ans, ont fait du pays le premier producteur mondial de manioc”, indique le communiqué.
Le gouvernement nigérian estime que l’introduction de 40 pour cent de farine de manioc dans le pain de blé pourrait lui permettre d’économiser environ 254 milliards de nairas par an.
Les experts de l’IITA ont déclaré qu’avec l’impact négatif des changements climatiques sur la plupart des céréales, la production du manioc est en passe de devenir une option.


Kanalreunion.com