Pays émergents

Les agences de l’ONU déplorent la détérioration de la situation alimentaire au Sahel

Appel à la solidarité

Témoignages.re / 17 février 2012

Les dirigeants des agences des Nations unies, des représentants des gouvernements des pays touchés et les principaux donateurs ont appelé mercredi à l’intensification de l’aide humanitaire, de la réhabilitation et de l’aide au développement pour juguler la faim et la malnutrition croissantes causées par les effets combinés de la sécheresse, des prix élevés des denrées alimentaires, des déplacements et des conflits qui affectent la région sahélienne, en Afrique de l’Ouest.

Selon un communiqué conjoint publié à la fin d’une réunion d’urgence tenue au siège du Programme alimentaire mondial (PAM), à Rome, en Italie, les participants à cette rencontre ont estimé que le temps est venu de mettre en œuvre l’action humanitaire au Sahel.
Ils ont appelé à une réponse globale, rapide et ferme à la crise pour répondre aux besoins des plus vulnérables parmi les millions d’individus touchés par la sécheresse, en particulier des femmes et des enfants.
Ils ont appelé à une combinaison de l’aide avec la relance rapide et les actions de développement à plus long terme.

« En outre, ils ont décidé de travailler ensemble pour assurer la sécurité alimentaire immédiate et les besoins nutritionnels des personnes touchées, tout en soutenant les programmes qui s’attaquent aux causes profondes des problèmes et d’aider à renforcer la résilience des communautés vivant dans des zones qui sont touchées par la sécheresse chronique », souligne le communiqué.
« Cela inclut le soutien aux petits agriculteurs pour améliorer l’autonomie et la résilience face aux conditions climatiques et économiques difficiles. Ils ont tous convenu de mesures concrètes pour ouvrir la voie à une transition réussie vers la relance rapide et les bases d’un développement durable », ajoute-t-il.
Parmi les participants à la réunion de Rome figurent les directeurs du PAM, de l’Organisation pour l’alimentation et l’agriculture (FAO), du Fonds international de développement agricole (FIDA), du Programme pour les affaires humanitaires (OCHA).



Kanalreunion.com