Pays émergents

Les luttes tribales au Soudan du Sud inquiètent l’ONU

Droits humains

Témoignages.re / 2 janvier 2012

Le coordonnateur humanitaire des Nations Unies au Soudan du Sud, Mme Lise Grande, a exprimé sa profonde préoccupation quant à l’impact de la poursuite des violences inter-communautaires sur les civils, dans l’Etat de Jonglei, au Soudan du Sud.

De nouveaux combats qui ont éclaté au cours de la semaine dernière, dans le comté de Pibor, ont vu des villages incendiés, obligeant des milliers de personnes à fuir leurs foyers, emportant très peu de provisions et exposées à la faim et privées d’eau potable.
« Aujourd’hui, l’aide humanitaire essentielle ne peut être transportée que par voie aérienne par les acteurs humanitaires. La plupart des zones touchées sont inaccessibles par la route. Toutefois, les plans ont dû être temporairement suspendus ce matin en raison d’informations faisant état d’une détérioration de la sécurité dans la région », a déclaré Mme Grande dans un communiqué vendredi.
Le communiqué indique que les acteurs humanitaires estiment que des dizaines de milliers de personnes ont été déplacées de Likuangole et de Pibor, et se rassemblent au Sud de la ville de Pibor, éparpillées dans la brousse ou concentrées dans des zones alimentées par des rivières pour étancher leur soif et pourvues d’arbres pour les abriter.
Certaines personnes ont également été signalées plus au Sud, tandis que les partenaires humanitaires travaillent à vérifier les mouvements de populations et prennent des mesures urgentes pour répondre aux besoins immédiats, notamment de soins d’urgence, de nourriture, d’eau potable et d’abris.

« Nous craignons que le nombre de déplacés augmente en fonction du nombre de personnes vivant dans cette région. Notre priorité est de nous assurer de trouver ces personnes et de leur fournir une aide d’urgence, mais les contraintes logistiques sont énormes et nous n’avons pas assez de moyens aériens », a déclaré Mme Grande.
Les combats entre les communautés Lou Nuer et Murle dans l’Etat de Jonglei ont éclaté en avril, en Juin et en Août, et plus récemment la semaine dernière, faisant plus de 1.100 morts et environ 63.000 personnes ont été déplacées par les violences inter-communautaires à Jonglei cette année.


Kanalreunion.com