Pays émergents

Nigeria : AC exhorte le président Jonathan à se mettre au travail

Nigéria

Témoignages.re / 10 mai 2010

Le parti d’opposition Action Congress (AC) a demandé au président Goodluck Jonathan de se mettre immédiatement au travail, en précisant qu’il peut aider à mettre le Nigeria sur la voie du progrès malgré la courte période pendant laquelle il aura à diriger le pays.

Dans un communiqué rendu public, dimanche, à Lagos par son secrétaire national à la communication, Alhaji Lai Mohammed, le parti a souligné que le nouveau président doit éviter d’être entraîné dans un jeu partisan, en relevant le défi de restaurer l’espoir parmi la population nigériane qui a longtemps souffert.

Il a ajouté que ce qui importe présentement, ce n’est pas la durée du mandat mais la manière dont les affaires du pays sont gérées.

Le parti d’opposition a souligné que le président Obama, en faisant passer sa réforme sur la santé, a déjà inscrit son nom dans les annales de l’histoire, à un peu plus d’une année de son accession à la magistrature suprême.

Le communiqué a également rappelé qu’Alexandre le Grand avait bâti l’un des plus grands empires de l’histoire ancienne et laissé des empreintes qui ont duré des siècles malgré son bref règne et que l’ancien président nigérian, Abdusalami Abubakar, a pu transférer le pouvoir aux civils en moins d’un an.

Pour AC, le président Jonathan doit tracer une feuille de route et fixer des objectifs réalistes à son administration en plus de mettre en place des indicateurs de performance pour ses ministres.

Même s’il est libre de fixer ses priorités, la réforme électorale, le pouvoir et la lutte contre la corruption restent des domaines dans lesquels il peut rapidement gagner des points, poursuit le même parti.

Il a également indiqué que parmi les dossiers qui méritent d’être poursuivis dans l’héritage de son prédécesseur, le défunt président Umaru Yar’Adua, figurent le programme d’amnistie qui a aidé à restauré un peu de calme dans le Delta du Niger et le rapport du groupe d’expert de Uwais devenu le support sur lequel doit reposer toute réforme électorale digne de ce nom.

Il a également conseillé au président Jonathan de respecter la volonté des Nigérians et de se rappeler qu’il est le président de tous les Nigérians.


Kanalreunion.com