Pays émergents

Somalie : avant une réunion à Mogadiscio, l’ONU appelle à achever la transition

Corne de l’Afrique

Témoignages.re / 5 septembre 2011

A la veille d’une réunion sur la situation en Somalie qui se déroulera dans la capitale du pays, Mogadiscio, du 4 au 6 septembre, le Représentant spécial de l’ONU pour la Somalie, Augustine Mahiga, a appelé les acteurs clés somaliens à saisir cette opportunité pour instaurer la paix et définir une feuille de route afin d’achever la transition dans les 12 prochains mois.

« Il existe un véritable espoir, le fait que cette rencontre se tienne à Mogadiscio et avec la participation d’un nombre important d’institutions de transition est significatif », a déclaré le Représentant spécial. « Cette rencontre va réunir un vaste groupe représentatif de Somaliens et les parties prenantes afin d’adopter une feuille de route qui définira une voie politique pour les 12 prochains mois », a-t-il ajouté.

Des représentants du Gouvernement fédéral de transition, du Parlement fédéral de transition, des régions du Puntland, du Galmudug et des milices soufies Ahlu Sunna Wal Jama’a participeront à la rencontre. Les participants devront s’accorder sur un agenda, des priorités et sur les mécanismes institutionnels afin de restaurer la paix et le fonctionnement de l’Etat somalien.

« Depuis près de deux décennies, les lacunes du fonctionnement de l’Etat en Somalie ont eu de grandes conséquences. L’insécurité a provoqué l’apparition de la piraterie et du terrorisme ainsi que de grands mouvements de populations déstabilisant la région toute entière. La situation nous affecte tous en Somalie et au-delà », a souligné M. Mahiga.

« Cependant ces quatre derniers mois, la situation en Somalie a radicalement changé. Il y a des opportunités mais aussi des défis. Sur le front militaire, l’armée nationale somalienne avec le soutien de la Mission de l’Union africaine en Somalie a fait reculer les extrémistes liés à Al-Qaïda, les forçant à se retirer de la capitale », a-t-il ajouté.

Du côté politique, l’Accord de Kampala signé en juin dernier dans la capitale de l’Ouganda constitue une étape « extrêmement importante », a indiqué le Représentant spécial. L’objectif est d’établir des institutions « représentatives et ouvertes à tous » d’ici à août 2012.

Sur le plan humanitaire, malgré la sécheresse et la famine sans précédent qui frappent le pays, la communauté internationale soutient la réponse à l’urgence, a-t-il affirmé.

« Avec les Al-Shabaab en retrait et le pays concentrant l’attention internationale, il existe une chance pour le peuple de Somalie de se rassembler au-delà des intérêts de paroisses et de démontrer un engagement à progresser », a dit M. Mahiga.

« Le succès de cette réunion prouvera au monde que la Somalie est en mesure et a la volonté de rejeter la violence et les divisions du passé en faveur de la prospérité future et d’une coexistence pacifique », a-t-il martelé appelant tous les Somaliens à s’unir.


Kanalreunion.com