Seychelles

La crise de la zone euro affectera le tourisme aux Seychelles

Un modèle ébranlé

Témoignages.re / 25 juillet 2012

Le tourisme aux Seychelles, une des principales sources des devises de l’économie nationale, subira les conséquences de la crise de la zone euro, région de provenance de 70% des vacanciers de l’île, indique une étude internationale obtenue mardi à Paris par la PANA.

Conjointement menée par la Banque africaine de développement (BAD), la Commission économique des Nations unies pour l’Afrique (CEA), le Programme des Nations unies pour le développement (PNUD) et l’Organisation pour la coopération et le développement économiques (OCDE), l’étude souligne que la croissance économique des Seychelles a atteint 5% en 2011 grâce à la bonne santé de l’industrie touristique.
« Le tourisme va rester le principal moteur de la croissance économique 2012-2013, mais avec 70% des visiteurs venant d’Europe, touchée par la crise financière, la croissance du Produit intérieur brut devrait continuer de ralentir en 2012 », soutiennent les auteurs de l’étude.
Ils estiment toutefois que la croissance économique des Seychelles devrait repartir à la hausse à partir de 2013, grâce à un environnement économique mondial plus favorable, aux effets des réformes locales et à l’augmentation de l’investissement et des dépenses de consommation.
La croissance économique des Seychelles a enregistré une baisse significative entre 2010 et 2011, passant de 6,7% à 5% puis à 4% en 2012.


Kanalreunion.com