Seychelles

La Croix-Rouge se mobilise

Inondation aux Seychelles

Témoignages.re / 9 février 2013

La PIROI, en coordination avec la Fédération internationale des Sociétés de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge, apporte son soutien à la Croix-Rouge des Seychelles pour venir en aide aux populations sinistrées, suite au passage du cyclone Felleng à proximité de l’archipel des Seychelles.

Les 27 et 28 janvier 2013, le passage du cyclone Felleng au large de l’archipel des Seychelles et les fortes pluies associées ont entraîné d’importantes inondations et de nombreux glissements de terrain. Les îles de Mahé et de la Digue ont été sévèrement touchées, l’évaluation initiale faisant état de 1.000 familles affectées, dont 246 contraintes de quitter leur habitation pour se réfugier dans les centres d’hébergement ou chez des proches. Par ailleurs, on estime à 400 le nombre de familles soumises à d’importants risques sanitaires liés à la proximité avec des eaux stagnantes ou contaminées.

La Croix-Rouge des Seychelles (RCSS) s’est rapidement mobilisée, avec l’aide de plus de 75 volontaires, pour évacuer les victimes, leur apporter un soutien psychologique et leur fournir de l’eau potable et du matériel de première nécessité. D’autre part, la RCSS a également procédé aux premiers déblaiements et nettoyages des infrastructures.

Afin d’appuyer la RCSS, la Fédération internationale des Sociétés de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge (FICR) a débloqué son fonds d’urgence de réponse aux catastrophes (DREF) qui doit permettre la mise en place des activités de secours et de réhabilitation : distribution d’eau potable et d’articles de première nécessité (couchages, kits hygiène, kits cuisine), nettoyage et désinfection des habitations endommagées, campagne de sensibilisation aux risques sanitaires, mise à disposition de moustiquaires, soutien psychosocial, etc.

A la demande de la RCSS, et en coordination avec la FICR, la PIROI a activé ses moyens régionaux en débloquant du matériel depuis ses entrepôts de Victoria et de La Réunion (couvertures, moustiquaires, kits cuisine ainsi que des motopompes et du matériel d’assainissement).

D’autre part, deux équipiers régionaux, membres de l’équipe régionale océan Indien de réponse à l’urgence (RDRT), spécialisés dans le domaine de la santé et de l’eau et de l’assainissement, sont déployés afin d’aider à la mise en place des programmes.

Les activités, qui devraient durer 3 mois, sont rendues possibles grâce aux soutiens financiers de la FICR à hauteur de 106.551 CHF et du Conseil régional de La Réunion pour un montant de 50.000 euros.


Kanalreunion.com