Seychelles

Les Seychelles célèbrent 35 ans d’Indépendance

Témoignages.re / 1er juillet 2011

Devenues indépendantes du Royaume-Uni, le 29 juin 1976, les Seychelles ont été sous contrôle juridique de la Couronne britannique dès 1814. À cette occasion, le président James Michel a souhaité célébrer « toutes les valeurs qui nous unissent en tant que nation : la tolérance, l’amour, le patriotisme, entre autres ».

Archipel de 115 îles, dont l’île principale est Mahé, les Seychelles ont depuis l’indépendance était dirigé par France-Albert René, ancien Premier ministre, il prit le pouvoir. Président de 1977 à 2004, il instaura un parti unique, socialiste à tendance marxiste. Après des mouvements de contestation, il a accepté le multipartisme et un certain libéralisme économique en 1990. Depuis en 2004, les îles sont dirigées par James Alix Michel, qui a été réélu le 30 juillet 2006.

Sur la voie du redressement économique

« Pendant ces 35 années d’indépendance, nous avons construit des Seychelles libres et modernes. Nous avons construit une démocratie qui continue d’évoluer, mais qui est mature et libre. Nous avons bâti une économie qui est solide et résiste bien dans un monde turbulent. Nous avons bâti une société qui regarde en avant et est compatissante, une société qui ne laisse personne derrière et qui donne les mêmes chances à tous les Seychellois. Pendant ces 35 années, nous avons surmonté les barrières du sous-développement. Nous avons surmonté les barrières de classe », a déclaré James Michel dans son discours de célébration, le 29 juin 2011.
D’ailleurs en 2010, l’économie s’est rétablie grâce à des mesures prises pour répondre à la crise de la dette de 2008. En 2009, l’archipel a bénéficié de l’assistance des partenaires au développement dont le Fonds monétaire international (FMI), la Banque mondiale, la Banque africaine de développement (BAfD) et l’Union européenne (UE) dans le domaine de balance des paiements et d’appui budgétaire, à hauteur de 21,9 millions d’euros, pour soutenir directement le programme de réformes économiques de 2008. Tirée par l’industrie du tourisme, qui représente 25.5% du produit intérieur brut (PIB), l’économie a crû au rythme de 6% en 2010, contre 0.7% en 2009. Les économistes estiment que la croissance devrait être de 4% en 2011 et de 4.5% en 2012.

Céline Tabou


Kanalreunion.com