Justice

Le scandale du maire heureux

Paul Técher repart en souriant du Palais de Justice

Manuel Marchal / 11 juin 2011

Scène surréaliste jeudi à la sortie de la Cour d’appel où un maire est reparti souriant, après avoir appris que le Parquet a requis à son encontre de la prison avec sursis et une amende.

Mis en cause pour des faits d’une extrême gravité, Paul Técher, maire UMP de Cilaos, était convoqué jeudi pour un nouveau procès. L’élu avait fait appel de sa condamnation en première instance. Il avait en effet été condamné à huit mois de prison avec sursis, 30.000 euros d’amende et 1 an d’inéligibilité. Le jugement avait été très clément eu égard aux réquisitions du ministère public, qui demandait 3 ans d’inéligibilité.
Paul Técher avait en effet été poursuivi pour prise illégale d’intérêt, favoritisme et usage de faux.
Jeudi, la Cour d’appel a été encore plus réceptive aux arguments de Paul Técher. Les réquisitions sont en effet nettement en deçà de la condamnation : 4 à 6 mois de prison avec sursis, 10.000 euros d’amende et l’inéligibilité laissée à l’appréciation du juge. Le jugement est actuellement en délibéré.
Paul Técher est sorti tout sourire du tribunal, c’était un maire heureux et il n’a pas manqué de faire partager son bonheur aux journalistes présents.
Une telle attitude interroge. Car si Paul Técher voulait donner une tournure politique à la décision de justice qui doit être rendue, il ne s’y prendrait pas autrement.

M.M.


Kanalreunion.com