Justice

« Michel Fontaine, président de l’UMP Réunion, sauvé par la Justice »

Communiqué de la section PCR de Saint-Pierre

Témoignages.re / 2 mai 2011

Dans un communiqué diffusé hier, la section PCR de Saint-Pierre tire les enseignements du verdict prononcé lors du procès dit des marchés truqués de la CIVIS. « La décision de justice est propice à l’union de toutes celles et de tous ceux qui sont épris de justice et de démocratie », écrit la section qui appelle au rassemblement le plus large face à la politique de casse sociale de Nicolas Sarkozy relayée à La Réunion par Didier Robert et Michel Fontaine. Voici le texte de ce communiqué.

Michel Fontaine, président de l’UMP Réunion a été condamné, le 29 avril 2011, à quatre mois de prison avec sursis et à 30.000 euros d’amende pour détournement de biens publics et favoritisme. C’est l’aboutissement d’une grave affaire de détournement de biens publics, dite des marchés truqués de la CIVIS, portant sur plusieurs millions d’euros, qui a nécessité cinq ans de procédure.
Michel Fontaine, par ailleurs maire de Saint-Pierre et président de la CIVIS, a ainsi été reconnu coupable de faits très graves qui ont lésés, notamment, les Saint-Pierroises et les Saint-Pierrois. La justice a été saisie à partir d’une plainte anonyme sans doute partie du camp de Michel Fontaine. Cependant, et la presse est unanime, Michel Fontaine a bel et bien été sauvé par la Justice : malgré la gravité des faits qui lui étaient reprochés, il échappe à l’inéligibilité, pourtant réclamée par le procureur de la République à hauteur de deux ans.

Cela a été relevé par un quotidien qui, sous la plume de son éditorialiste, cite La Fontaine : « Selon que vous serez puissant… » (1). Comme nous, l’éditorialiste de ce quotidien, établit un parallèle avec la pugnacité dont a fait preuve la Justice, à l’égard de notre camarade Maurice Gironcel alors que l’essentiel des accusations contre le maire et conseiller général de Sainte-Suzanne s’étaient toutes effondrées durant le procès.
Maurice Gironcel, par deux fois, et à l’encontre des réquisitions du procureur de la République, s’est vu infliger quatre ans d’inéligibilité. Quelques mois plus tard, Michel Fontaine a fait l’objet d’un tout autre traitement. Contre l’avis du procureur de la République qui réclamait deux ans d’inéligibilité, le président de l’UMP-Réunion, comme l’affirme un autre quotidien, a été « sauvé par la Justice ». Près de quatre siècles après le fabuliste La Fontaine, on nous rejoue, « Selon que vous serez puissant… ».
Il reste que la CIVIS — et donc les Saint-Pierroises et les Saint-Pierrois — ont été gravement lésés. En effet, celle-ci, pour empêcher que n’importe quel Saint-Pierrois le fasse et ait ainsi accès au dossier, s’est portée partie civile et a demandé 1,5 million d’euros de dommages et intérêts. Or, le tribunal ne lui a accordé que 230.000 euros. Il y a là matière à appel.

La Section du Parti communiste réunionnais de Saint-Pierre a observé dans cette affaire une retenue évidente. Y compris en période électorale, quand des tracts anonymes massivement distribués salissaient nos candidats. C’est qu’à l’injure nous préférons le débat politique, seul capable d’offrir un choix politique capable de sortir de la crise dans laquelle nous ont plongés Sarkozy, Fontaine et Robert. Nous ne pouvons pourtant pas laisser Michel Fontaine se faire passer pour une victime. Et si le verdict peut être qualifié de clément puisqu’il permet au maire de Saint-Pierre d’échapper à l’inéligibilité, il n’en demeure pas moins qu’il a été condamné pour détournement de biens publics et favoritisme.

Nous appelons au rassemblement des Saint-Pierroises et des Saint-Pierrois. Et la décision de justice est propice à l’union de toutes celles et de tous ceux qui sont épris de justice et de démocratie. D’autant plus que les Saint-Pierrois sont aujourd’hui divisés par une politique systématique de clientélisme, par un aménagement déséquilibré (manque de logements sociaux, bradage du patrimoine immobilier au profit d’amis…), par une gestion du personnel communal inadéquate et injuste, par une gestion qui ouvre la porte à des centaines de milliers d’euros de détournements divers pour lesquels plusieurs plaintes ont été déposées.
Nous appelons les Saint-Pierroises et les Saint-Pierrois à s’unir contre Sarkozy, Fontaine et Robert dans la perspective des prochaines échéances électorales que sont la présidentielle et les législatives, pour arrêter la casse des régimes sociaux, du système de santé et de l’éducation soutenue et prolongée par la mairie de Saint-Pierre et la Région.

1 - « Selon que vous serez puissant ou misérable, les jugements de cour vous rendront blanc ou noir… ».


Kanalreunion.com