Justice

Roland Robert : la machination montée de toute pièce a échoué

La Possession

Témoignages.re / 3 septembre 2010

Les adversaires politiques de Roland Robert sont rejetés à chaque élection. Mais comme ils sont de mauvais perdants, ils passent leur temps à faire toutes sortes d’opérations médiatiques sur des futilités et utilisent l’appareil judiciaire pour tenter de discréditer le maire. Peut-on espérer qu’avec cette décision, les adversaires de Roland Robert finiront par comprendre qu’ils doivent cesser leurs méthodes, et présenter des projets à la population car c’est sur le débat entre projets que se fait le choix politique, pas dans le harcèlement continu d’une équipe élue par la population.

Dans un communiqué diffusé hier, la Majorité municipale de La Possession se félicite de la relaxe du maire Roland Robert, de Mme Sylviane Rivière, M. Youssouf Mohamed et M. Fabrice Babef dans l’affaire relative à la cession d’un terrain à un employé communal.

La Cour d’appel a rendu son délibéré ce jeudi matin 2 septembre 2010 dans l’affaire relative à la cession d’un terrain à un employé communal.
Ainsi, une relaxe générale a été prononcée au bénéfice de M. Roland Robert, Mme Sylviane Rivière, M. Youssouf Mohamed et M. Fabrice Babef.

Cette décision était attendue et ne pouvait être autre. En effet, la vente du terrain à l’employé communal a été effectuée au prix des Domaines, dans la plus grande transparence et le respect absolu des règles en vigueur.
Cette relaxe concerne bien sûr, en premier lieu, les personnes citées à la barre et leurs familles, lesquelles ont souffert de ces deux longues années de procédures et de médiatisation intensive. Elles pourront désormais tourner la page, mais en garderont à jamais des séquelles vivaces.

Cette relaxe lève également la suspicion qui a été injustement jetée sur le travail de l’administration communale, mais aussi sur celui du service des Domaines. Justice est donc là, pareillement, rendue.

La population comprendra que c’est sur un projet de développement pour notre commune, que nous demandons aux Possessionnaises et Possessionnais de s’exprimer, et trancher, et non pas sur des “pseudo-affaires” montées sans scrupule de toutes pièces.

Dès lors, celles et ceux qui veulent être opposants et participer véritablement au débat démocratique de notre commune, n’ont rien gagné, sinon peut-être le ridicule, à vouloir instrumentaliser, vaille que vaille, l’institution judiciaire.
Malheureusement, nous en avons eu encore une piètre illustration la semaine dernière, à quelques jours de ce délibéré, par certaines personnes qui voulaient visiblement se distinguer.

Depuis 1971, nous avons été réélus à chaque fois à une très large majorité dès le premier tour à la direction de la commune. Ce n’est pas le fruit du hasard si les électrices et les électeurs plébiscitent, depuis maintenant 40 ans, le travail accompli et les défis que nous relevons systématiquement.

Nous rassurons nos administrés, qu’en dépit de ces quelques turbulences, nous gardons, impassiblement, le cap et respecterons les engagements pour lesquels ils nous ont accordé leur confiance.

La Majorité municipale de La Possession


Kanalreunion.com