Collectivités

Adoption d’une motion pour la réalisation du tram-train

Sainte-Suzanne : conseil municipal

Sanjiv Dinama / 22 mai 2010

Le Conseil municipal de Sainte-Suzanne a adopté hier une motion concernant la poursuite du projet le tram-train. Il reliera à terme Saint-Benoît à Saint-Joseph et pourra offrir à l’ensemble de la population réunionnaise une véritable alternative pour leurs déplacements quotidiens et tendra donc à faciliter les échanges économiques. Le tram-train dont les travaux doivent démarrer dès cette année comme initialement prévu, va assurer 1,5 milliard d’euros d’investissement à La Réunion dont 520 millions d’euros aux entreprises réunionnaises et 4.000 emplois directs et indirects aux travailleurs. Voici la motion adoptée :

« Dans 15 à 20 ans, notre territoire accueillera 1 million d’habitants et 800.000 véhicules automobiles, provoquant ainsi un « coma circulatoire » programmé, et dont les conséquences sur la vie économique seront catastrophiques.
Dans ces conditions seul le projet de tram-train reliant à terme Saint Benoît à Saint-Joseph pourra offrir à l’ensemble de la population réunionnaise une véritable alternative pour leurs déplacements quotidiens et tendra donc à faciliter les échanges économiques.
Ce projet constitue également un élément structurant de l’aménagement du territoire et à ce titre, il a été pleinement pris en compte tant dans les documents d’aménagement de la commune que dans les travaux d’élaboration du nouveau Schéma d’aménagement régional (SAR).
Aujourd’hui, les craintes sont réellement fondées de voir le projet être abandonné, ce qui contribuerait à modifier substantiellement les projets d’aménagement de La Réunion mais aussi ceux de la commune.
Par ailleurs, le secteur du BTP est touché à La Réunion depuis plus d’un an par la plus grave crise économique et sociale depuis un demi siècle, ce qui se traduit notamment par la perte de milliers d’emplois directs.
Dans ce contexte extrêmement tendu, le chantier du tram-train est donc très attendu et représente tous les espoirs des entreprises locales comme des travailleurs dans le cadre de la relance de l’économie.
Le protocole de Matignon signé le 19 janvier 2007 entre l’État et la Région garantissait par ailleurs le financement du tram-train et de la future route du littoral, sans que ne soit privilégiée l’une ou l’autre de ces deux infrastructures, qui sont indispensables, indissociables et complémentaires pour le développement de La Réunion.
Le projet de tram-train correspond en outre parfaitement à la politique des transports collectifs soutenue par l’actuel gouvernement, et aux orientations stratégiques de l’Union européenne en faveur du développement des transports en commun par réseau ferré.
C’est donc dans ce contexte que le président du Conseil régional doit faire connaître sa position sur la suite qu’il entend donner à ce dossier au plus tard le 31 mai prochain, conformément aux termes du contrat signé avec le groupement des investisseurs dans le cadre de la procédure de PPP.
Les élus du Conseil municipal de Sainte-Suzanne interpellent donc solennellement le Gouvernement et la Région pour que les priorités déterminées par le protocole de Matignon qu’ils ont signé, soient respectées, et qu’en conséquence, aucune nouvelle décision ne vienne porter atteinte à la réalisation du tram-train dont les travaux doivent démarrer dès cette année comme initialement prévu, assurant 1,5 milliards d’euros d’investissement à La Réunion dont 520 millions d’euros aux entreprises réunionnaises et 4.000 emplois directs et indirects aux travailleurs ».

Sanjiv Dinama


Kanalreunion.com