Collectivités

Au Port, vive "l’insertion par le beau" ! Avec un partenariat innovant au service des familles

Un nouvel "Atelier Chantier d’Insertion" porté par l’AGIDESU

Témoignages.re / 20 septembre 2013

Hier matin, dans le groupe d’habitations Rose des Vents à la rue Cimendef de la ZUP du Port, l’AGIDESU (Association de Gestion pour l’Insertion et le Développement Économique et Social Urbain) a tenu une conférence de presse avec plusieurs de ses partenaires sur le lancement de son nouveau projet, qualifié : "L’insertion par le beau". Ce projet (août 2013-juillet 2014) est porté par plusieurs partenaires : Commune du Port, Conseil général, État, Pôle Emploi, SHLMR, Caisse d’Allocations familiales, Délégation aux droits des femmes, Mauvilac, acteurs de l’insertion du territoire...
L’enjeu principal du projet est de concourir à l’égalité et à la mixité professionnelles entre les femmes et les hommes. Et la dynamique recherchée est de favoriser le retour à l’emploi des femmes sur des métiers traditionnellement occupés par des hommes.
Depuis plusieurs mois, 24 mères de famille participent à des ateliers de décoration d’intérieur et mettent en pratique leurs nouvelles compétences dans leur logement. Aujourd’hui, 12 d’entre elles ont intégré un ACI (Atelier Chantier d’Insertion) de 12 mois pour apprendre le métier d’ouvrier de peintre en bâtiment et obtenir un titre professionnel de peintre en bâtiment. Nous publions ci-après la présentation de ce projet par ses organisateurs.



JPEG - 78.1 ko
Les différents partenaires et acteurs de ce projet se sont retrouvés hier pour présenter leur action aux médias.

La zone ANRU de la Ville du Port bénéficiant d’un dispositif de suivi et d’animation important, un projet spécifique a été créé pour la zone périphérique. Pour y parvenir, plusieurs partenaires publics, mais aussi privés se sont impliqués fortement autour du porteur de ce projet, l’AGIDESU : la délégation aux droits des femmes, le Conseil général, le Pôle Emploi, la CAF, Prévention Péi, la Ville du Port, Mauvilac et la SHLMR…

Un diagnostic précis des groupes d’habitations SHLMR (en périphérie de la zone ANRU) a permis d’identifier un public fragilisé de femmes sans emploi. Aujourd’hui fortement touchées par le chômage, celles-ci ont plus de difficulté à se réinsérer dans le monde professionnel. C’est pourquoi l’AGIDESU a souhaité les soutenir particulièrement.

L’objectif est de contribuer à redonner confiance à ces mères de famille en les inscrivant dans une démarche d’accomplissement d’un projet personnel à travers un métier majoritairement masculin : peintre en bâtiment.

Modalités du projet

Vingt-quatre femmes locataires SHLMR, de 20 à 40 ans, participent à des ateliers de décoration d’intérieur pour aborder les métiers de la peinture sous l’angle artistique. Cette phase de découverte permet à chacune de découvrir ces domaines grâce aux conseils d’un professionnel.

Douze d’entre elles sont sélectionnées en fonction de leur motivation et des compétences acquises dans la première phase, pour entrer dans un Atelier Chantier d’Insertion (ACI), dans le cadre duquel elles suivront trois CCP (Certificats de compétences professionnels) visant à préparer et valider le titre professionnel de Peintre en Bâtiment (CCP homologué de niveau 5).

Les 12 autres participantes bénéficient d’un suivi personnalisé par les partenaires, pour poursuivre leur chemin sur la voie du retour à l’emploi (AGIDESU, Pôle Emploi…).

L’ACI a démarré le 1er août 2013 pour une durée de douze mois. Au-delà de la dynamique d’insertion professionnelle d’un public féminin par l’encadrant technique de l’AGIDESU, ce projet prévoit dans sa mise en œuvre un accompagnement social global avec chacune des familles monoparentales, car les enfants intégrés au processus participent aussi à la réflexion et aux travaux pratiques réalisés dans la première phase du projet.

Les objectifs

Accompagner 24 femmes dans leur projet personnel, pour l’acquisition d’un savoir-être et d’un savoir-faire, en associant la famille (approche pédagogique et éducative auprès des enfants, meilleure appropriation du logement, action sur les comportements).

• Mobiliser des mères de famille, en prenant en compte leur réalité sociale et les accompagner dans la réalisation d’un parcours d’insertion vers des métiers dits "masculins".

• Concourir à l’égalité et à la mixité professionnelles entre les femmes et les hommes. La dynamique recherchée est de favoriser le retour à l’emploi des femmes sur des métiers traditionnellement occupés par des hommes.

• Mettre en place un projet d’insertion professionnelle prenant en compte tous les aspects du parcours individuel des participants.

• Réaliser les ateliers pratiques dans les groupes d’habitations, pour sensibiliser au respect du cadre de vie.

• Valoriser le savoir-faire par la mise en place d’inaugurations et de journées portes ouvertes avec la participation de professionnels.

• Impulser une dynamique participative au sein des groupes SHLMR.

• Redynamiser les quartiers périphériques aux zones ANRU en proposant les locaux réhabilités dans le cadre de l’ACI aux partenaires et aux associations de quartier.

• Apprendre le métier d’ouvrier de peintre en bâtiment et obtenir un titre professionnel de peintre en bâtiment.

En synthèse, ce projet vise à inscrire les femmes dans un parcours d’acquisition de savoirs et de savoir-faire dans une optique d’accès à la qualification et de retour vers l’emploi, tout en contribuant à un projet personnel de la famille et à un projet collectif de quartier.


Kanalreunion.com