Collectivités

Claude Hoarau : « Les faits parlent en faveur de notre municipalité »

Réponse aux propos de Cyrille Hamilcaro

Témoignages.re / 14 novembre 2013

Dans un communiqué, le maire de Saint-Louis réagit aux propos tenus par Cyrille Hamilcaro au sujet de la situation budgétaire de la commune.

JPEG - 51.7 ko

La lecture des propos de Monsieur Hamilcaro sur la situation budgétaire ne peut laisser sans réaction.

Certes, les élections municipales approchent mais les allégations publiées le 13 novembre 2013 n’ont d’autres objectifs que de créer la polémique et des inquiétudes non fondées dans les esprits des partenaires de la collectivité et de ses salariés, car effectivement, les inquiétudes de Monsieur Hamilcaro sont infondées.

Tout d’abord, il faut préciser que le type d’échange ainsi rapporté n’a rien de particulier. Il s’agit d’une forme de relation normale entre le comptable public dans son rôle de conseil et l’ordonnateur que je suis. Il est dommage que : parce qu’il s’agit de Saint Louis, M. Hamilcaro s’autorise à divulguer ces échanges, ses mouvements d’humeurs le discrédite encore un peu plus car je suis en mesure d’assurer à nos fournisseurs et nos employés qu’il n’y aura aucun incident de paiement en cette fin d’année.

J’ai pris l’engagement depuis 2009, et malgré les difficultés financières que nous connaissons, que ni les fournisseurs, ni les agents municipaux ne souffriront de retard de paiement. Mieux j’ai pris l’engagement de :

-  Réduire les délais de paiement qui sont aujourd’hui en deçà du délai légal de 30 jours,

-  Supprimer les factures non engagées, ainsi que nous avions pu le découvrir à notre arrivée aux affaires, elles sont aujourd’hui inexistantes,

-  Garantir le paiement des salaires à chaque fin de mois.

Les faits parlent en faveur de notre municipalité et attestent de la tenue de nos engagements depuis 2009. La situation de la trésorerie est une priorité de chaque instant, comme je le crois, dans toutes les collectivités de l’île, et nous exerçons un suivi rigoureux à ce sujet.

Alors comme pour les années précédentes, 2013 illustrera encore la maîtrise de nos engagements et nos prévisions de début d’exercice se concrétiseront. L’emprunt sollicité auprès des banques nous a été accordé et approvisionnera bientôt nos caisses.


Kanalreunion.com