Collectivités

Des engagements pour l’agriculture

À la Commission permanente du Conseil général

Témoignages.re / 23 juin 2011

Hier en Commission permanente, le Conseil général a notamment débattu de questions liées à l’agriculture. Voici un compte-rendu des décisions.

Dans le cadre du chantier d’Irrigation du littoral Ouest (ILO) de La Réunion, 3 communes bénéficient actuellement d’une livraison d’eau brute à partir des ouvrages du transfert : Saint-Paul, Le Port et La Possession.
Compte tenu des volumes d’eau d’infiltration captés en galerie “Salazie” et de l’état d’avancement du projet communal d’adduction en eau dans le secteur du Plate Saint-Leu, la commune de Saint-Leu peut également être alimentée en eau brute. Deux conventions prévoyant la fourniture d’eau brute à la commune de Saint-Leu et la mise à disposition temporaire du transformateur départemental du site RE8 seront signées à cet effet.

Soutien à la structuration de l’agriculture

Conformément au programme européen 2007-2013, les coopératives agricoles doivent assurer un accompagnement de proximité aux agriculteurs, afin de renforcer leurs compétences, d’améliorer leurs techniques culturales dans le cadre d’une agriculture respectueuse de l’environnement. Ce suivi a pour objectifs la valorisation et la compétitivité des productions agricoles par la qualité, l’organisation et la structuration des filières ainsi que le développement et l’amélioration des revenus des entreprises agricoles.

Le Conseil général soutient activement cette démarche. Pour l’année 2011, une première série de coopératives a déjà obtenu plus de 320.000 euros de financements départementaux. La Commission permanente vient d’accorder à 11 autres organismes énumérés ci-dessous plus de 252.000 euros de subvention supplémentaire à la Coopérative des producteurs de lapins de La Réunion (CPLR), la Coopérative des producteurs de porcs de La Réunion (CPPR), AVIPOLE, la SICALAIT, la SICA TR, la Fédération régionale des coopératives agricoles de La Réunion (FRCA), VIVEA, TERRE BOURBON, SCAPROVANILLE, le Centre technique interprofessionnel de la canne et du sucre et à la Chambre d’agriculture (CTICS).

Actions de solidarité

Le Conseil général a mis en place un dispositif d’aides exceptionnelles en matière agricole en dehors des procédures réglementaires de calamités agricoles. Ce dispositif vise à soutenir financièrement les exploitations en cas de pertes avérées supérieures à 50%, suite à des difficultés sanitaires, phyto-sanitaires, et sinistres autres que ceux dus aux cyclones.
Des agriculteurs vont bénéficier de cette aide exceptionnelle suite à la destruction de leurs exploitations suite à un incendie et percevront 17.427 euros pour le remplacement de matériels d’irrigation

Pour l’agriculture biologique

Les élus de la Commission permanente ont accordé une subvention de 28.025 euros au Groupement d’agriculteurs biologiques (GAB) pour contribuer au développement de la production agricole biologique à travers notamment l’embauche d’un technicien chargé de vulgariser les pratiques auprès des agriculteurs.
Le développement de l’agriculture biologique est un enjeu considérable à La Réunion et le Conseil général souhaite appliquer ces pratiques respectueuses de l’environnement dans ses Espaces naturels sensibles (ENS).

Dispositif sécheresse

Afin de répondre à l’urgence liée à la sécheresse, la Collectivité départementale avait adopté une mesure d’aide pour l’achat de citernes en février dernier. Ce dispositif a été fortement sollicité par les exploitants au-delà des prévisions fournies par les opérateurs agricoles et nécessitait donc un abondement de l’enveloppe financière allouée. 44.000 euros seront donc rajoutés aux 100.000 euros prévus au départ portant la contribution totale du Département à 144.000 euros.


Kanalreunion.com