Collectivités

Favoriser l’implication des Saint-Paulois dans leur commune

Conseils locaux de citoyens à Saint-Paul

Témoignages.re / 22 mai 2010

Lors de sa séance du 29 mars 2010, le Conseil municipal de Saint-Paul a approuvé la constitution des Conseils locaux de citoyens, loi relative à la démocratie de proximité. La municipalité entend répondre aux exigences de la loi et continuer la consultation de la population engagée depuis 2008, notamment sur les grands défis d’aménagement que représentent le Pôle Sanitaire Ouest, le Projet d’aménagement et de développement durable, le Programme de rénovation urbaine et bientôt le Plan local d’urbanisme.

Le Conseil local de quartier (Loi n° 2002-276 du 27 février 2002 relative à la démocratie participative) est un espace d’information, de dialogue et de concertation entre le Conseil municipal, élu au suffrage universel, les services communaux et la population afin de favoriser la consultation et l’implication des Saint-paulois dans la vie de leur quartier et celle de la Commune en général.
La participation des habitants contribue au même titre que les actions de proximité menées en partenariat avec l’État dans le cadre de la Politique de la Ville à renforcer le lien social et la reconnaissance mutuelle des différents participants.
Au sein de chaque Conseil local de citoyens, le principe de neutralité politique et religieuse sera observé lors de tous les échanges.

Le “concept de démocratie participative” prend naissance dans les années 60. Il s’est largement développé dans une période de flottement politique où l’on se posait des questions sur les limites de la démocratie représentative, notamment sur la professionnalisation du politique et de l’omniscience des experts.
C’est ainsi qu’il est devenu impératif et urgent de mettre à la disposition des citoyens les moyens de débattre et d’exprimer leur avis et, par conséquent, avoir un poids non négligeable dans des décisions les concernant.
Faciliter l’accès à la population pour participer à l’élaboration des décisions politiques permet une transparence de l’action publique et améliore ainsi la qualité des débats et la qualité des prestations des services publiques.


• Champs d’applications
Chaque Conseil interviendra sur un bassin de vie tel que défini par le Conseil municipal le 6 février 2009.
Six bassins de vie et un territoire (Mafate) pour 7 Conseils locaux de citoyens :

- le CLC de Saint Paul et Cambaie

- le CLC de La Plaine et Bois de Nèfles

- le CLC du Guillaume

- le CLC de Plateau Caillou

- le CLC de Saint-Gilles les Bains

- le CLC de La Saline

- le CLC de Mafate

• Les acteurs

- Le Conseil municipal.

- Les services communaux.

- Et la population.

• Les objectifs


- Favoriser la consultation de la population pour un enrichissement de l’action publique.

- Créer un espace de valorisation des populations des bassins de vie.

- Favoriser l’implication des Saint-paulois dans la vie de leur quartier et dans celle de la commune en général.

- Faire des CLC un relais actif pour la mise en œuvre d’un droit à l’information et à la formation citoyenne, nécessaire à l’émergence d’une démocratie participative.

- Renforcer le lien social.

- Renforcer la reconnaissance mutuelle des différents participants.


Kanalreunion.com