Collectivités

Inauguration d’un arboretum

CINOR – CIRAD

Témoignages.re / 10 novembre 2012

JPEG - 42.8 ko

Un arboretum au CIRAD ! Le projet est devenu réalité, puisqu’hier matin, il a été inauguré à Saint-Denis. Cet espace est le fruit d’une collaboration avec la CINOR. Le président de celle-ci, Maurice Gironcel, explique : « Quand le CIRAD a présenté ce projet d’arboretum, en cours de création sur sa station de recherche, c’est tout naturellement et immédiatement que la CINOR s’est associée au projet ». En effet, « la diversité biologique exceptionnelle de notre île est très fragile. Une centaine d’espèces d’arbres et d’arbustes sont en voie d’extinction à La Réunion. Plus que jamais, nous devons continuer le travail de prospection pour repérer les arbres isolés dans la nature, souvent menacés de disparition par les incendies, les braconniers, les espèces envahissantes, la dégradation de l’habitat naturel... Ces plantes ont peu de chance de se régénérer en dehors d’un « abri sécurisé », tel que l’arboretum », sensibilise l’élu. Présents à cet événement, des élèves pour qui l’essentiel reste la préservation de leur environnement sacré.

JPEG - 43.5 ko



«  Ensemb, agissons pour la protection de notre biodiversité et de l’environnement »

Maurice Gironcel, président de la CINOR, apporte d’autres précisions quant à la création de cet arborétum au CIRAD

C’est un « véritable musée de l’Arbre, cet arboretum constitue un univers préservé, de production de semences et de greffons ainsi qu’un lieu de découverte et de sensibilisation à l’environnement pour les scolaires. On pourra y découvrir, dans le cadre d’un parcours, arbres et arbustes des forêts « semi-sèches », les plantes tropicales médicinales, ou encore les plantes forestières et horticoles ».

• «  D’ici 2030, La Réunion devra accueillir 200.000 habitants de plus. Durant cette période, notre pays va être confronté à l’impact des changements climatiques qui lui dicte une politique de prévention et d’adaptation. Aménager notre territoire, répondre aux besoins du développement durable sans porter atteinte à l’environnement, voilà les défis auxquels nous devons répondre pour bâtir un développement solidaire et durable ».

«  Compte tenu de la politique menée par la CINOR en matière de préservation de l’environnement, de promotion et de développement du tourisme des hauts, cet arboretum constitue un outil intéressant de sensibilisation de la population et en particulier des scolaires ».

«  La diversité biologique exceptionnelle de notre île est très fragile. Une centaine d’espèces d’arbres et d’arbustes sont en voie d’extinction à La Réunion. On pense notamment au bois de senteur, bois blanc, bois d’arnette, latanier rouge, bois de Néfles, bois d’olive, bois de gaulette, bois d’éponge, patte lézard, ou encore le bois puant qui sera planté par les enfants tout à l’heure. Nous devons toutes et tous prendre conscience de la richesse de notre patrimoine naturel et tout mettre en œuvre pour la préserver. C’est bien là le but de l’arboretum qu’on inaugure aujourd’hui ».

«  Cet arboretum illustre parfaitement notre engagement dans le développement durable du territoire et l’accompagnement des filières d’activités, notamment sur le site du Parc Technor. Le Nord de La Réunion est un territoire très dynamique, de Saint-Denis à Sainte-Suzanne, en passant par Sainte-Marie. La présence d’un parc technologique permet d’identifier fortement les filières à haute valeur ajoutée pour ce territoire et pour toute La Réunion.

Tous les projets initiés jusqu’à ce jour sur le Parc Technor sont au cœur du concept “Île laboratoire”, laquelle correspond à une réalité depuis longtemps : d’Edmond Albius à Sainte-Suzanne, avec sa découverte de la vanille, aux dernières découvertes, les temps changent, mais le plaisir de découvrir reste intact chez les Réunionnais qui pourront à travers un des parcours de l’arboretum découvrir la biodiversité des vanilliers de La Réunion et de sa région ».


Kanalreunion.com