Collectivités

L’élu communiste Pierre Thiebault présente une motion au Conseil Municipal

Contre le projet de carrière à Bellevue

Témoignages.re / 15 juin 2013

L’annonce que la Région va ouvrir une carrière dans la région de Bellevue, près de 3 Bassins, a soulevé la colère des habitants concernés. Au dernier conseil municipal, Pierre Thiebaut a présenté la motion suivante. Le texte de l’élu communiste demandait « aux responsables du Conseil Régional de revenir sur leur décision de construire une carrière sur le site de Bellevue (Saint-Paul) ». C’est simple, clair et précis qui n’envoie pas le problème sur d’autres endroits où les populations en souffriraient également.


« Le Conseil municipal de Saint-Paul, réuni ce jour jeudi 30 mai 2013

Ayant pris connaissance de la décision unilatérale du Conseil régional d’extraire des roches de gros volume (3 à 5 tonnes) destinées à la construction de la future route du littoral dans 2 carrières réunionnaises,

Ayant appris que ces prélèvements devaient se faire à La Possession et sur la commune de Saint-Paul,

Les membres du dit Conseil municipal

Considérant le volume énorme de m3 de roches à extraire (3 à 5 millions de m3) équivalent à 12-13 millions de tonnes de roches sur le site de Bellevue à La Saline les Bains (Saint-Paul),

Considérant le nombre de camions nécessaires au transport de ces roches du site d’extraction de Bellevue au site d’utilisation de la future route du littoral,

Considérant le rythme journalier de passages de ces transports (500 camions jour),

Considérant la durée très longue des travaux d’extraction : 4 à 5 ans

Considérant que les camions traverseront une zone urbanisée : Bellevue — Saline les Bains — Ermitage les Bains et aggraveront les embouteillages à Savanna Cambaie,

Considérant que les zones traversées sont destinées, dans le PLU de la commune de Saint-Paul, nouvellement adopté par le Conseil Municipal, en priorité au tourisme, et que des projets de construction d’hôtels y sont programmés,

Considérant que pour les habitants des lieux la vie sera infernale du fait des nuisances ?provoquées par l’extraction et le transport des roches,

Considérant que la proximité de la zone d’extraction avec la réserve marine voisine va avoir sur le lagon des conséquences dramatiques (rejet de poussières et de boues dans les eaux littorales),

Considérant que la zone d’extraction, située en zone protégée pour sa faune et sa flore, risque de subir de graves dégradations et destructions écologiques irrémédiables,

Considérant que les études d’impact d’un tel projet sur la zone, n’ont pas été réalisées à ce jour,

Considérant enfin que l’inquiétude de la population des zones traversées ainsi que leur ?opposition au projet sont légitimes,

Les membres du Conseil municipal de Saint-Paul demandent aux responsables du Conseil Régional de revenir sur leur décision de construire une carrière sur le site de Bellevue (Saint-Paul) ».

Pierre Thiebaut

Conseiller municipal

L’intervention de Pierre Thiébaut

JPEG - 24.3 ko
Pierre Thiébaut



« En présentant cette motion, je veux simplement signaler à mes collègues du conseil municipal le désagrément que va subir la population de la zone balnéraire si le projet de carrure d’extraction de roches se réalise à Bellevue.

J’interviens ce jour, car j’habite la zone. J’ai eu l’honneur de rencontrer les riverains en colère. Leurs délégués m’ont déclaré avoir rencontré en mairie notre collègue Mélissa Cousin à qui ils ont exposé leurs motifs de mécontentements.

Leur inquiétude est grande. Ils ont eu des entretiens avec les responsables des futurs travaux et c’est la colère qui en a découlé. En effet, on a eu le toupet de leur déclarer que « je le cite » — les explosions ne feraient pas plus de bruit que des pétards ».

Pour ma part, en tant qu’élu municipal, je ne souhaite pas qu’une partie de la population Saint Pauloise soit victime des désagréments, et cela pendant des années.

Je sais que mon point de vue est partagé par beaucoup d’entre nous.

Si vous me le permettez, je voudrais relater ici, la position qui a été la mienne, il y a quelques années lors de l’enquête préliminaire sur le projet de construction du Tram Train.

Lors de la réunion qui s’était tenue au Centhor, j’avais remis à M. René Robert, professeur d’Université, en charge de l’enquête un long mémoire dans lequel je préconisais que les chantiers du Tram Train et de la route du littoral soient menés de pair ou avec un léger décalage. Cette idée à cette époque était dans les cartons. Si cela s’était fait, je disais alors que les enrochements dégagés lors des travaux du Tram Train auraient pu servir dans la foulée pour la route du Littoral.

Le changement politique à la tête de la Région a changé complètement la donne.

Les soucis d’aujourd’hui en sont peut-être les conséquences.

Toujours est-il que la situation de certains de nos concitoyens risque de devenir invivable si nous élus ne réagissons pas.

C’est pour cela que je compte sur vous.

Merci de m’avoir écouté ».


Kanalreunion.com