Collectivités

L’insoutenable légèreté de la Région

La Commission Permanente enterre l’Agence de Développement en moins de 5 minutes

Témoignages.re / 19 juin 2013

Dans un communiqué d’hier, 18 juin 2013, L’Alliance souhaite alerter l’opinion sur les dangers que fait courir la Région sous la présidence de Didier Robert à l’Agence de Développement, structure qui a pourtant toujours prouvé son utilité.


« La Commission Permanente du Conseil Régional, réunie ce jour sous la présidence de Didier Robert, avait à son ordre du jour l’examen du dossier de financement de l’Agence de Développement (AD). Rappelons que cette structure a notamment pour missions de favoriser l’implantation d’entreprises à La Réunion, de favoriser les partenariats entre entreprises réunionnaises et entreprises extérieures, d’accompagner la création et l’aboutissement de projets…

Malgré un bilan d’activités 2012 de l’AD très positif (148 projets suivis, 21 projets implantés…), la Commission Permanente a décidé de limiter sa subvention au premier semestre de l’année 2013, soldant ainsi la mort de l’AD à partir du 1er juillet.

Le groupe de l’Alliance a souhaité obtenir des explications du président de la Région sur les raisons de ce désengagement. Didier Robert a considéré qu’il s’était déjà publiquement exprimé et qu’il n’avait pas d’autre explication à donner (aux élus !), alors même que cette orientation n’a jamais été discutée au sein des instances de la Collectivité. En l’absence de débat, personne ne connaît donc aujourd’hui la réelle motivation de cette décision de Didier Robert. A une question précise qui lui a été posée, le président de la Région a indiqué que « personne ne se situe aujourd’hui dans une démarche de reprise des missions de l’AD ». Ce qui veut dire que la fermeture de l’AD ne sera pas sans conséquence négative pour les perspectives de création d’emplois et d’activités à La Réunion.

Structure existante depuis 25 ans, impliquant de nombreux partenaires, la décision de fermer l’AD n’est pas neutre. On ne peut qu’être frappé par la légèreté du président de la Région d’annoncer publiquement la fermeture de l’AD et de refuser d’en débattre avec les élus. C’est le fait du prince ! Cette attitude désinvolte interpelle sur la gouvernance de la Région. »


Kanalreunion.com