Collectivités

La municipalité et EDF pour le développement durable

Témoignages.re / 1er décembre 2009

Un pas de plus pour Alon Versa, Alon Valoriser les Energies Renouvelables à Saint-André. Une démarche volontariste de la municipalité de l’Est pour le développement durable sur son territoire. Le Maire de Saint-André, Eric Fruteau, a signé hier une convention avec Jean-Michel De Veza, Directeur régional d’EDF. « Il s’agit d’une convention qui liera la Commune de Saint-André à EDF jusqu’en 2012 afin de réaliser ensemble des actions exemplaires pour la meilleure maîtrise de la demande en énergie et la réduction des consommations en énergie fossile ».Trois axes sont privilégiés.

Le développement de la Maîtrise de la Demande d’Energie : il s’agit de diminuer la consommation d’énergie et les factures d’électricité de la commune pour son patrimoine bâti. « La Commune s’attachera ainsi à mieux équiper ses bâtiments (lampes basse consommation, chauffe-eau solaires, équipements peu énergétivores, etc…), à former son personnel pour des comportements éco-citoyens (réflexes quotidiens d’économie d’énergie), à améliorer son éclairage extérieur du réseau public. Une étude est en cours actuellement sur la consommation d’énergie des bâtiments communaux. Les premières pistes d’analyses révèlent que les écoles consomment une grande part d’énergie et leur consommation a même doublé entre 2006 et 2008 ».

Le développement des Energies Renouvelables : la commune veut installer des panneaux solaires sur les toitures de ses bâtiments. Selon une étude, la production à partir des toitures des bâtiments sportifs et scolaires peut atteindre 3 millions 216.473 kWh, ce qui éviterait la production de 2.637 tonnes de CO2 chaque année. Un appel à projet sera lancé l’année prochaine pour les écoles.

L’exercice de la solidarité : la commune veut inclure les plus démunis dans ce projet de développement durable. Le quartier Bras des Chevrettes va bénéficier de l’opération “Village solaire”, en partenariat avec la Cirest et l’ARER. Sur 900 logements, 35% sont équipés en chauffe-eau solaires. Une enveloppe de 300.000 euros devrait permettre à tous les foyers de s’équiper en bénéficiant d’une aide financière. Début de l’opération en juin 2010.

EP


Kanalreunion.com