Collectivités

Le Conseil général embauche 120 apprentis

Insertion professionnelle des jeunes

Témoignages.re / 6 octobre 2010

Le Conseil général a fait de l’insertion des jeunes l’une de ses priorités. Avec 120 apprentis, la collectivité est cette année le premier employeur d’apprentis de l’île et la première collectivité employeur de France.

Le Conseil général a accueilli hier dans son hémicycle les apprentis de la collectivité territoriale, leurs parents et des chefs d’entreprise pour « un coup de projecteur sur l’apprentissage ». Cette année, le Conseil général est devenu le premier employeur d’apprentis de l’île, avec 120 contrats prévus. Une soixantaine depuis 2006, 29 contrats en cours de signature. L’objectif est de signer encore une soixantaine de contrats d’apprentissage pour la campagne 2010-2012, avec cette fois l’ouverture à de nouveaux diplômes de l’enseignement supérieur, les BTS et Licences professionnelles, ainsi que l’appel aux jeunes porteurs de handicaps.
Pour la Présidente Nassimah Dindar, « l’apprentissage mérite une place importante dans les collectivités » et n’est pas une « voie de garage ». Au contraire, l’apprentissage est un bon moyen d’insertion, dans une île où 12% des jeunes quittent le système scolaire au lycée. L’apprentissage, c’est un peu « la deuxième chance de l’excellence ».
Le Conseil général consacre 1 million d’euros pour ses apprentis qui sont donc rémunérés en moyenne à 887 euros et suivis par des tuteurs, agents de la collectivité. Le Conseil général est ainsi la première collectivité employeur d’apprentis en France. Pour Nassimah Dindar, le contrat d’apprentissage est une partie de la politique d’insertion, au même titre que les Contrats Uniques d’Insertion ou encore la Mobilité.

De la comptabilité aux travaux paysagers

Le Conseil général veut ainsi encourager les autres collectivités et les associations médico-sociales à se tourner vers l’apprentissage. Pour les apprentis qui désireront poursuivre en Mobilité, le Conseil général travaille avec le CNARM pour la prise en charge du voyage et d’une partie des salaires des apprentis.
Séverine, en 2ème année de BTS assistante-manager, est apprentie à la Direction de l’Habitat, elle souhaiterait continuer en Licence de ressources humaines et pourquoi pas intégrer les services du Conseil général. « Le Conseil général m’a appris un métier et m’aide à mettre en pratique la théorie », explique-t-elle.
Damien prépare un BEP pro en travaux paysagers, après un CAP et un Bac pro en horticulture. « C’est la deuxième fois que j’ai la chance de travailler dans la collectivité », indique-t-il.
Johan, ancien apprenti, a voulu « souhaiter aux jeunes de s’accrocher et de croire au contrat d’apprentissage ». Après un contrat aidé, Johan a en effet été apprenti au Conseil général pour un diplôme en travaux paysagers. Il est aujourd’hui chef d’équipe aux espaces verts.
Les diplômes les plus préparés au Conseil général sont les BTS assistant manager et assistant de Direction (43%), le Bac pro secrétariat (25%), le CAPA travaux paysagers (14%), mais aussi le Bac pro comptabilité, le BEP menuiserie, le BTS assistant de gestion PME/PMI.

EP



Un message, un commentaire ?



Messages






  • Actuellement en préparation d’un bacpro secrétariat, je souhaite faire de l’alternance, et pour que mon projet aboutisse et que je sois admise en CFA au lycée professionel René Cassin dans le 16ème arrondissement, il me faut en urgence un contrat d’apprentissage avec une entreprise au plus tard le vendredi 14 janvier 2011. Votre annonce indique que le Conseil général recrute 120 apprentis. Je me tiens à votre disposition pour convenir d’un entretien éventuel et vous fournir ma lettre de motivation ainsi que mon CV. Je vous remercie par avance de l’attention que vous porterez à ma demande, veuillez agréer, Madame, Monsieur, l’assurance de mes remerciements

    Article
    Un message, un commentaire ?


Kanalreunion.com