Collectivités

Les demandes du SAFPTR rejetées par le Tribunal

Témoignages.re / 18 août 2011

Suite à la conférence de presse tenue par le SAFPTR (Syndicat autonome de la fonction publique territoriale) hier, accusant la municipalité saint-pauloise de non-respect du droit syndical, la municipalité de Saint-Paul rétablit la vérité dans un communiqué signé par Jean-Marc Gamarus et adressé à tous les médias.

En date du 2 août 2011, le SAFPTR a demandé à la Ville de libérer 8 agents pendant 6 jours sans pour autant préciser les motifs exacts de cette démarche ;

Une nouvelle demande a été faite le 4 août pour 2 agents pour 2 jours.

La Ville de Saint-Paul a opposé un refus à ces demandes en se reposant sur la réglementation existante en la matière, et ce, d’autant que les nécessités de services (ouverture des écoles) nous l’imposaient.

Après ce refus, le SAFPTR a cru bon engager un référé auprès du Tribunal administratif.

Tous les moyens avancés par le représentant du SAFPTR ont été rejetés par le Tribunal dans son ordonnance du 11 août 2011.

Respectueuse des libertés et des droits des agents, soucieuse de les conforter, la municipalité de Saint-Paul déplore de tels agissements qui tendent à tromper l’opinion publique à travers des contre-vérités, déjà sanctionnées par le Tribunal.

A l’approche des élections professionnelles du jeudi 25 août 2011, la municipalité condamne ces manœuvres à caractère électoraliste visant à discréditer l’action de notre collectivité.


Kanalreunion.com