Collectivités

“Pour une meilleure valorisation des produits locaux dans la restauration collective scolaire”

CONSEIL GÉNÉRAL

Témoignages.re / 8 septembre 2011

C’est à la Ligne des Bambous (Saint-Pierre) qu’hier une charte “Pour une meilleure valorisation des produits locaux
dans la restauration collective scolaire” a été signée.

Depuis plusieurs années, on a noté de nombreux progrès du côté des agriculteurs et des entreprises agricoles et agroalimentaires en terme d’organisation, de régularité de la production, de qualité des produits et des acheteurs publics et responsables de restauration scolaire en terme de sensibilisation a I’équilibre nutritionnel des repas, utilisation des produits frais et équipements en point de livraison centralisé.

Aussi, le Conseil général, initiateur de la démarche de développement des “produits pei” dans la restauration collective à travers les différentes tables rondes qu’il a organisées ces derniers mois, aux côtés notamment de la Chambre d’agriculture, a souhaité réunir les acteurs de ce projet de développement important pour La Reunion et passer a une phase opérationnelle qui permettra de traduire en actes les engagements des différents partenaires.

“Passer à une phase opérationnelle”

Pour ce faire, la Chambre d’agriculture, la FRCA — représentant les filières animales — et l’AROP — représentant les filières fruits et légumes et le Département ont signé une Charte “Pour une meilleure valorisation des produits locaux dans la restauration collective scolaire”.

Et leurs objectifs communs sont de permettre, dans Ie respect des textes, la contractualisation renforcée des produits agricoles et agroalimentaires réunionnais dans la restauration collective locale notamment ceux qui sont identifiés sous Ie signe “Produits Péi Reunion” ; d’inscrire dans les cibles prioritaires des achats, les produits agricoles et agroalimentaires répondant à des cahiers des charges reconnus, gages de qualité (type Agriculture raisonnée, Label rouge, Agriculture biologique, etc.) ;
de participer aux démarches d’innovation des filières agricoles et agroalimentaires pour répondre aux enjeux sociétaux “nutrition–sante” et d’approfondir Ie travail mené sur l’allotissement en matière d’achat public afin que les producteurs locaux puissent répondre au mieux aux besoins de la restauration scolaire, des la rentrée 2012.


Kanalreunion.com