Collectivités

Relancer l’activité économique des Hauts du Sud

Conseil général : inauguration du Guichet Unique de Bois Court et visite du site de l’APECA

Témoignages.re / 9 novembre 2013

Nassimah Dindar s’est rendue ce mercredi 6 novembre dans les Hauts de l’île, plus particulièrement à La Plaine des Cafres, une région qui s’étend sur 80 kilomètres carrés et où les richesses agricoles et touristiques sont nombreuses. Deux rendez-vous importants étaient au programme.

JPEG - 60.8 ko
Nassimah Dindar à l’inauguration du Guichet Unique de Bois Court.

Tout d’abord, l’inauguration du Guichet Unique de Bois Court, qui permettra aux habitants de La Plaine des Cafres de ne plus avoir à se déplacer sur Saint-Pierre pour obtenir un papier, un renseignement, une aide…

Lieu d’informations et de conseils, ce Guichet Unique préfigure l’une des futures Maisons départementales. Elles seront au nombre de 31 et seront implantées dans toutes les communes ainsi que dans les Hauts de l’île.

Cette implantation est également un outil au service du développement d’initiatives économiques et sociales dans le monde rural.

C’est ainsi que la Présidente du Département s’est ensuite rendue sur le site de l’APECA, appartenant à la Collectivité, offrant 4.500 mètres carrés de bâtiments sur un terrain de 6,4 hectares.

Abandonné depuis plusieurs années, il est en cours de réhabilitation et accueillera des micro-entreprises, des associations, des boutiques artisanales, des projets innovants créateurs d’emplois.

« C’est l’insertion par l’économie. Pour se faire, il faut se réapproprier tous les savoir-faire péi, les valoriser, les vendre et les transmettre aux jeunes. Le potentiel de ce site nous permettra de créer de l’activité économique, des résidences de savoir-faire pour que les Hauts continuent d’exister et que les jeunes avancent. Une fois formés, ces derniers pourront ouvrir leurs propres entreprises et nous les soutiendrons. Nous mettrons également en place une coopérative d’entreprises sociales pour les aider à gérer leurs entreprises », a précisé Nassimah Dindar.

Plusieurs pistes ont été évoquées par la Présidente du Conseil général, comme le travail de la pierre, du bois de goyavier, l’agriculture raisonnée, l’agroalimentaire, la protection de l’environnement, un jardin d’insertion avec une production horticole et maraichère…

Actuellement, à La Plaine des Cafres, le tissu économique s’articule autour de quelques commerces et petites entreprises artisanales. Le secteur tertiaire et les zones économiques sont inexistants. Aussi, pour la Collectivité, ce projet est un réel levier de développement économique et donc créateur d’emplois.

« Cet espace de vie créera du lien social à but économique, car il est nécessaire de renforcer le partenariat avec le monde économique pour élargir les zones d’exploitation dans les Hauts. Nous avons des ingénieries de savoir-faire. Nous allons les valoriser, car un territoire qui gagne, c’est la population qui gagne et donc notre île », a poursuivi la Présidente.


Kanalreunion.com