Collectivités

Soutien de la Région au développement économique

À la Commission permanente du Conseil régional

Témoignages.re / 13 mars 2010

Les élus de la Commission permanente du Conseil régional se sont réunis le mardi 2 mars 2010, sous la présidence du premier vice-président, Camille Sudre. Parmi les dossiers composant un important ordre du jour, à noter les aides octroyées par la Région au monde culturel réunionnais, le financement d’actions destinées à la maîtrise de l’énergie et au développement d’énergies renouvelables. En matière de déplacements, il fut question de la suite des travaux concernant la nouvelle route du Littoral entre Saint-Denis et La Possession, ainsi que d’autres travaux routiers réalisés par la Région (sans oublier le tram-train !). Après la présentation de plusieurs dossiers dans les éditions de lundi dernier et d’hier, voici d’autres décisions prises par les élus de la Région, en particulier en faveur du développement économique.

Artisanat : dans le cadre du financement de son programme d’actions pour 2010, la Chambre de métiers et de l’artisanat de La Réunion a sollicité l’aide de la Région à hauteur de 1,370 million d’euros pour permettre des actions de veille économique, d’aide à la création et à la reprise d’entreprises, de soutien à leur développement et d’accès à l’innovation.
À noter que les secteurs privilégiés seront l’agronutrition, les métiers d’art, les métiers de l’énergie, tout comme seront accompagnés la mission marchés publics, les démarches Qualité, le management, etc.

Fret extrants : afin de permettre aux sociétés réunionnaises d’exporter dans des conditions favorables, la Région a décidé d’accorder une aide pour compenser le surcoût lié au transport. Cette mesure est inscrite dans les programmes européens : le FEDER prend en charge 50% du surcoût, la Région 10%. C’est dans ce cadre que la Région a versé des subventions aux entreprises SPHB (2.593 euros pour l’exportation d’huiles acides de tournesol), SICA BOVINS (2.741 euros pour l’exportation de cuirs de bovins, de veaux, etc.), PROFIL (2.615 euros pour l’exportation de filets de protection). À ces aides régionales viennent s’ajouter les aides européennes, pour un montant global de près de 40.000 euros.

Octroi de mer : la Commission permanente a complété le tarif d’octroi de mer, notamment sa décision d’avril 2009 en faveur du développement durable, en fixant à 0% le taux d’octroi de mer sur le matériel roulant (locomotives, wagons) ferroviaire.

Pêche et aquaculture/ARDA : la Région poursuit ses actions pour le développement durable, en finançant les actions menées par l’ARDA (Agence réunionnaise de développement de l’aquaculture) pour son centre des eaux douces. Il s’agit de renforcer le pôle animation/sensibilisation, afin de communiquer, notamment au monde professionnel, les résultats des recherches, les pistes de développement, la nécessité de protéger les espèces existantes, etc. L’aide de la Région est de 70.000 euros.
Par ailleurs, l’ARDA a bénéficié d’une aide de la Région avec un cofinancement européen pour la mise en place de son programme d’actions 2010, portant sur la poursuite des recherches pour augmenter la production, adapter de nouvelles espèces, etc. dans le but d’avoir un secteur d’aquaculture performant, contribuant à l’objectif de sécurité alimentaire partagé par les îles de l’océan Indien. Le montant de cette aide est de 286.224 euros.


Les aides de la Région à la formation professionnelle

VAE : afin de désigner les points relais conseils pour la Validation des acquis de l’expérience (VAE), la Région a lancé une consultation. Ces points conseils ont pour mission d’aider les chômeurs dans la construction de leur projet professionnel. 3.457 personnes ont été reçues l’an passé dans les centres répartis dans toute l’île. Une enveloppe de 700.000 euros sera engagée pour la mise en œuvre du dispositif.

PIL : afin de permettre l’insertion des jeunes, la Région a mis en place le dispositif Projet d’initiative local (PIL) : il s’agit d’une formation débouchant sur une insertion. Les projets émanent des communes, PLIE, missions locales, etc. et touchent aussi bien le développement local que des chantiers d’application. Pour l’année 2010, l’engagement de la Région s’élève à 1 millon d’euros, avec participation des fonds européens. Ce sont ainsi 8 projets qui seront financés. Ils feront l’objet d’une mise en concurrence et seront répartis dans toute l’île.

Professions de santé : la Région, à titre exceptionnel, a validé le principe de financement de la formation d’infirmiers anesthésistes en activité. En effet, il n’appartient pas à la Région de financer la formation des personnels en postes, celle-ci relevant des filières.
Toutefois, face aux besoins et devant l’urgence de la situation, dans le cadre d’une mutualisation de moyens permettant l’ouverture, à coûts constants, la Région a consenti à aider à la formation d’infirmiers de bloc opératoire.
C’est donc une réponse favorable accordée aux demandes formulées par l’IRIADE ou l’IRIBODE, et dans la continuité du programme des formations sanitaires validé en novembre dernier, qui comportait notamment un principe de gratuité des formations pour les élèves aides-soignants, auxiliaires de puériculture et ambulanciers, etc.

GIP Service à la personne : suite à l’accord des conseillers régionaux, lors de l’assemblée plénière de la Région (2 décembre 2009, la Région et ses partenaires ont travaillé à l’élaboration de la convention constitutive du Groupement d’intérêt public (GIP) de Service à la personne (SAP). Ce projet de convention a été approuvé par les élus. En effet, la Région entend contribuer au développement du secteur des services à la personne, au titre de ses compétences dans le domaine de la formation.


Parmi les autres dossiers

- CTR : le processus de dissolution volontaire du CTR (Comité réunionnais du tourisme) a été engagé en juin 2007, l’assemblée générale extraordinaire appelée à statuer sur les comptes de clôture s’est réunie en février 2010, il apparaît un résultat positif de 305.012 euros qui sera reversé à la Région.


- Observatoire Ville et Ports Océan Indien
 : les programmes européens permettent le financement d’actions visant au codéveloppement économique. C’est dans ce cadre que s’inscrit la demande formulée par l’Observatoire Villes et Ports Océan Indien, structure qui, notamment, permet de coordonner les actions de coopération des îles voisines. L’aide accordée s’élève à 29.900 euros.


- Études sociologiques
 : 25.000 euros pour la réalisation de l’enquête "Migration, Famille et Vieillissement" dans l’ensemble des DOM, et notamment à La Réunion, en partenariat avec l’INSEE, l’INED (Institut national des études démographiques). Les premiers résultats de cette enquête seront disponibles en décembre 2010.


- Musées
 : la Commission permanente a approuvé la gestion des structures muséales Stella Matutina et Maison du Volcan, en délégation de service public, par voie d’affermage.


Kanalreunion.com