Collectivités

Trois départements de la Région Centre mutualisent leurs moyens

Décentralisation

Céline Tabou / 16 mars 2013

Trois départements de la région Centre ont décidé de se rapprocher pour mutualiser les efforts humains et financiers. « Il s’agit de mutualiser nos moyens pour gagner en productivité », a expliqué Maurice Leroy, président du Conseil général du Loir-et-Cher.

Le rapprochement de l’Eure-et-Loir (437.000 habitants), du Loir-et-Cher (338.000 habitants) et du Loiret (672.000 habitants) est une décision « pragmatique plus qu’idéologique, effectuée par des élus aux conceptions opposées en matière de décentralisation ». «  Alors que l’État impose aux collectivités locales une rigueur sans précédent et repousse la mise en œuvre d’un éventuel acte III de la décentralisation, trois départements choisissent de s’unir pour renforcer leur attractivité, améliorer le service rendu aux citoyens et préparer les territoires de demain », ont expliqué les trois présidents de Conseil général dans un communiqué.

Mutualiser les efforts humains et financiers

Pour Albéric de Montgolfier, président du Conseil général d’Eure-et-Loir, Éric Doligé, président du Conseil général du Loiret, et Maurice Leroy, président du Conseil général du Loir-et-Cher, « il s’agit de mutualiser nos moyens pour gagner en productivit é ». «  La mise en commun de nos moyens et de nos compétences peut générer des économies significatives », a précisé Éric Doligé. « C’est à la fois le plus facile et le plus porteur d’économies” , a estimé Maurice Leroy. Ce dernier fait référence, selon le site Acteurs-Publics, à « la renégociation récente du contrat de téléphonie mobile de son département ». En mutualisant tous les contrats, les trois départements ont pu gagner 300.000 euros par an, soit 1 point de fiscalité.

Au moment où les institutions débattent autour d’un projet de loi sur la décentralisation, les trois départements veulent un rapprochement géographique afin «  que les collectivités territoriales travaillent en commun », a expliqué François Bonneau, président du Conseil régional du Centre.

Cette expérimentation n’est pas la première, le 7 avril 2012, les Alsaciens seront invités à voter pour ou contre la fusion entre les deux Conseils généraux du Haut-Rhin et du Bas-Rhin et la Région pour constituer un Conseil unique. En janvier 2013, la communauté urbaine du Grand Lyon et le Conseil général du Rhône ont décidé de fusionner.

Céline Tabou


Kanalreunion.com