Collectivités

Un budget de combat social : l’engagement des actions concrètes

Commission permanente du Conseil général

Témoignages.re / 24 février 2011

Les élus de la Commission permanente se sont réunis le 23 février 2011 sous la présidence de Nassimah Dindar, Présidente du Conseil général, pour la dernière séance de l’actuelle mandature. De très nombreux dossiers ont été validés, relevant des domaines de compétence fondamentaux de la collectivité : accompagnement des publics fragiles, des exclus… entre autres.

• La lutte contre les violences faites aux femmes et la sauvegarde du lien familial


- L’Association Femmes SoIid’air participe activement aux actions mises en œuvre pour lutter contre la violence faite aux femmes, en étroite collaboration avec les GUT de l’Arrondissement Est. Une subvention de 5.400 euros lui est accordée pour mener ses actions.

- Le CEVIF (Collectif pour l’élimination des violences intrafamiliales) percevra une aide financière de 25.240 euros pour l’organisation de manifestations (Marche Blanche, Journée de la Femme), l’accompagnement et le suivi des victimes et des auteurs de violences, et la mise en place d’une formation “Prévention et lutte contre les violences intrafamiliales et les violences faites aux personnes”.

- L’association Femmes des Hauts, Femmes d’Outre-mer – Comité 974 Ni putes ni soumises assure l’accueil, l’écoute, l’orientation et l’accompagnement des femmes victimes de violence ainsi que l’animation de groupes de parole. Une subvention de 3.500 euros lui est octroyée.

- L’ARIV (Antenne réunionnaise de l’institut de victimologie) bénéficiera de 2.700 euros de subvention pour assurer les permanences d’accueil pour le public et la prévention des violences intrafamiliales.

- La médiation familiale est un outil de prévention utilisé pour préserver les liens familiaux et éviter que la violence ne s’installe de façon permanente au sein des familles. Trois associations œuvrant dans ce domaine, l’AMEFA (Association médiation familiale en action), la MFOI (Médiation familiale dans l’océan Indien) et l’ADPP (Association de développement personnel et professionnel) ont bénéficié de 14.350 euros de subvention globale.

- Une subvention de 361.603 euros est attribuée à l’Association Auteuil océan Indien pour la gestion de la “Maison des Familles”, dispositif innovant à La Réunion dont l’objectif est de permettre aux parents et à leurs enfants de se retrouver afin de vivre en famille ou de se réhabituer à vivre ensemble.

- Pour permettre à l’ARAJUFA (Association réunionnaise pour l’aide juridique aux familles et aux victimes) de poursuivre ses missions en 2011, une subvention de 430.000 euros lui est accordée. L’intervention de l’association est complémentaire de celle des services du Département, notamment pour l’accompagnement des femmes victimes de violences conjugales, la défense des mineurs en difficulté et l’aide aux familles en situation de rupture.

• La lutte contre l’exclusion

- 89.450 euros de subvention globale ont été attribués à 14 associations œuvrant en faveur des personnes handicapées, âgées et des publics menacés d’exclusion : Agir contre l’exclusion ; Jem ; Cœurs-Unis ; Arts Pour Tous ; Hand’Semb ; LIAISON ; AHR (Association handicap Réunion) ; AEPHS (Association d’entraide pour les personnes handicapées) ; AMNH (Association des handicapés et des nécessiteux) ; Aima Réunion ; Association Réunion Alzheimer ; AFM Coordination locale ; GEM Saint-Paul ; GEM Saint-Pierre ; AVEC.

- Une subvention de 32.000 euros est accordée à l’association Soutien Solidarité Santé pour son offre d’accueil d’urgence, outil primordial dans la lutte contre l’exclusion sociale et familiale, au sein de la structure d’hébergement temporaire “Le Relais du CAP” qui dispose de 15 appartements sociaux dans l’Ouest.

- Une subvention de 14.000 euros est accordée à l’association ATD Quart-Monde pour son action de prévention de toute forme d’exclusion sociale et familiale.

- L’association Prends un asseoir et l’association Relais enfants parents Réunion recevront 6.500 euros de subvention globale pour leur action en faveur des enfants ayant des parents incarcérés et des personnes en détention aux centres pénitentiaires de Saint-Denis (Domenjod), du Port et de Saint-Pierre.

Par ailleurs, les élus de la Commission permanente ont voté une dotation d’un montant de 1 million 850.000 euros pour le financement du F.S.L. (Fonds de solidarité pour le logement), dispositif qui permet chaque année à environ 3.000 ménages d’obtenir des aides pour l’accès à un logement, le maintien dans leur logement, le règlement de factures impayées d’eau, d’électricité ou de téléphone, les frais d’installation dans le logement (assurance locative, ouverture des compteurs d’eau et d’électricité, achat de mobilier de première nécessité, frais de déménagement).

• Le bien-être de nos personnes âgées

- Une subvention d’investissement de 227.273 euros est votée au profit de la (SAS) Gestion Apolonia afin de participer au financement du projet de création d’un Etablissement d’hébergement pour personnes âgées dépendantes (EHPAD) à Saint-Gilles.

- En vue de la rénovation et du réaménagement de l’E.H.P.A.D. de la rue Bertin, que la collectivité a déjà financé à hauteur de 500.000 euros, une subvention de 110.291,64 euros est accordée à l’Association Saint-François d’Assise (A.S.F.A.) pour financer cette fois l’investissement mobilier du projet.

- Le CLIC (Centre local d’information et de coordination) - Réseau gérontologique Nord (RGN) a pour mission l’accueil, l’écoute, l’information, le conseil et le soutien aux personnes âgées et à leurs familles sur les communes de Saint-Denis, Sainte-Marie et Sainte-Suzanne.
Une subvention de 146.598 euros sera versée à cet organisme pour les exercices de 2007, 2008, 2009, 2010.

- 179 clubs de 3ème âge bénéficieront du soutien du Conseil général pour un montant global de 322.396 euros.


- 14 associations patriotiques à caractère social ont également bénéficié du soutien de la collectivité à hauteur de 34.630 euros.

• Plus de 1 million d’euros pour l’entretien de notre environnement : des emplois créés

Le GLAIVE (Groupement de lutte anti-vectorielle d’insertion et de valorisation de l’environnement) créé en 2006 pour participer à la lutte anti-vectorielle durant la crise du chikungunya a recentré ses interventions sur l’entretien de l’environnement des espaces publics ainsi que des espaces privés pour le compte des personnes dites fragiles.
Les élus de la Commission permanente ont voté une subvention d’un montant de 1 million 320.792 euros pour le financement des actions de la structure en 2011.
De plus, la collectivité financera la totalité du résiduel de salaire des contrats CAE/CUI de 140 personnes en parcours d’insertion recrutées par le GLAIVE, dans le cadre de l’action départementale en faveur des personnes en grande précarité, des personnes âgées ou handicapées.

• Le Conseil général prend des mesures d’urgence pour sauver les cultures suite au phénomène de sécheresse

Suite au phénomène de sécheresse exceptionnel enregistré entre octobre 2010 et janvier 2011, la Commission permanente du Conseil général a pris une première série de mesures d’urgence pour les élevages (aide de 50% à l’acquisition de fourrages secs importés, aide de 75% pour l’achat de citernes). Depuis, l’évaluation des besoins avec les professionnels agricoles a montré la nécessité d’ajuster le dispositif à la hausse : une enveloppe complémentaire de 195.000 euros a donc été votée à cet effet. De plus, un budget exceptionnel de 170.000 euros destiné à la reconstitution des stocks fourragers pour affronter le déficit hivernal futur a également été mobilisé. 230 éleveurs en bénéficieront.

Par ailleurs, les exploitations individuelles ayant subi des pertes supérieures à 50% pourront bénéficier du régime d’aide départemental exceptionnel existant pour un investissement déjà financé, mais endommagé lors de circonstances exceptionnelles avérées (sécheresse, fortes pluies de fin janvier).

La Commission permanente a également validé l’aide financière consacrée à la Chambre d’agriculture au titre de l’année 2011 pour un montant de 3 millions 414.584 euros.

• Le Conseil général facilite l’accès à la culture et à la pratique sportive

- 540 clubs sportifs bénéficieront d’une aide financière au fonctionnement pour la saison sportive 2011. Par ailleurs, les associations relevant du spectacle vivant, des arts visuels, du livre et du patrimoine, de l’animation et des événementiels ont également bénéficié du soutien de la collectivité ainsi que 9 lieux de diffusion du spectacle vivant.

- 17 associations à caractère sportif bénéficieront pour leurs actions en 2011 en faveur de personnes handicapées d’une subvention de 37.200 euros.

- Les élus de la Commission permanente ont approuvé le projet d’avenant à la convention de Délégation de service public se rapportant à la gestion des Théâtres départementaux et comprenant notamment l’aménagement de nouveaux espaces d’accueil du public au Théâtre de Champ-Fleuri et au Théâtre de Saint-Gilles ainsi que la création d’un dispositif de gratuité pour les enfants relevant de l’Aide sociale à l’enfance du Conseil général.

- Ils ont par ailleurs validé le programme d’activités des équipements culturels départementaux pour l’année 2011. Pour rappel, 3 musées labellisés Musées de France : le Muséum d’histoire naturelle (après l’exposition Lapérouse, une exposition — prévue pour fin 2011- 2012 — sera consacrée à la biodiversité et à la diversité culturelle à Madagascar), auquel est rattaché le Musée du Sel ; le Musée Léon Dierx ; le Musée historique de Villèle avec le Lazaret de la Grande Chaloupe).

* Au Musée du Sel, une nouvelle muséographie sera mise en place et une exposition sera consacrée “au sel dans l’océan Indien”.
* Au Musée Léon Dierx, l’exposition “Fossiles Vivants” de Weng Feng, inaugurée en décembre 2010, permet au public de découvrir les œuvres d’un artiste chinois dont le travail à pour objet la mondialisation et les transformations du monde chinois à partir de sa propre expérience. En mai, l’exposition TAG (Tag and graff) présentera au public réunionnais, et plus particulièrement les jeunes, des œuvres représentatives de la culture du 20ème siècle dans le cadre du Festival des cultures urbaines.

Entre juin et septembre, l’exposition “Shimmy Shimmy Grass” accordera une large place au paysage, ce qui fait écho aux collections d’art moderne du musée où le paysage peint tient une place importante.

De novembre à juin 2012, l’exposition “Collections en regards” entend montrer la diversité des regards, la multiplicité des supports et des techniques afin d’établir un dialogue constructif et pédagogique autour de la notion d’art grâce à une rencontre inédite entre l’art du 19ème et les œuvres du 20ème et 21ème siècle.

Par ailleurs, outre les 3 équipements culturels labellisés Musée de France, le Conseil général gère également sous forme de régie l’Artothèque, les Archives départementales de La Réunion et la Bibliothèque départementale de La Réunion.
La Bibliothèque départementale mettra en œuvre l’opération “Premières Pages”. Cette opération a pour objectif de familiariser l’enfant avec la lecture dès le plus jeune âge à travers la remise “d’un cadeau de naissance” comprenant un album et un guide à destination des parents. Elle vise ainsi à contribuer à la réduction des inégalités en matière d’accès à la lecture et à la maîtrise de l’écrit, conditions sine qua non à une pleine intégration sociale.

Le Département intervient auprès des lieux de diffusion du spectacle vivant à travers des dispositifs différents ; l’affermage pour les Théâtres départementaux, le conventionnement pluriannuel pour le Centre dramatique régional de l’océan Indien, le Séchoir, les Bambous et le Kabardock, enfin une aide annuelle à la programmation pour le CROUS–salle Vladimir Canter, le Théâtre Luc Donat, la Fabrik et la salle Guy Alphonsine. 4 millions 026.838 euros sont attribués aux 9 associations gestionnaires de lieux dont les Théâtres du Département.

Depuis sa création, le CBNM (Conservatoire botanique de Mascarin) bénéficie du soutien financier du Département qui lui permet de poursuivre sa mission de Conservatoire botanique, mais également de gérer, entretenir et valoriser économiquement le Domaine des Colimaçons, mis gratuitement à sa disposition par le Conseil général. Pour l’année 2011, la participation de la collectivité s’élèvera à 670.000 euros.


Kanalreunion.com