Collectivités

Un camping qui a su développer ses atouts

Saint-Paul

Cinthia Fontaine / 29 avril 2011

Hier, le TCO et la Sem Tamarun présentaient le bilan de l’aire naturelle de camping de l’Ermitage.

Comme l’avait promis la députée-maire dans son programme électoral, le camping de l’Ermitage a retrouvé vie. Avant les travaux qui ont nécessité étude et appel d’offres, le camping a été aménagé en aire naturelle de camping pouvant accueillir du public en toute sécurité. Le début des travaux du futur camping 3 étoiles est programmé pour le 2ème trimestre 2011 avec une ouverture prévue pour mi 2012.
En attendant, depuis les vacances de juillet/aout 2010, le TCO et la mairie de Saint-Paul ont ouvert pendant toutes les périodes de vacances scolaires, l’aire naturelle de camping de l’Ermitage. Situé en bordure du lagon, il a permis à 5.942 Réunionnais de venir passer des vacances au bord de mer pour un prix modique (entre 10 et 15 euros l’emplacement et de 1 à 2 euros la nuitée par personne). Plus de 1.000 séjours ont été effectués avec une occupation moyenne de 70%, pour une recette de 50.00 euros.
Afin de rendre cet espace convivial et agréable, des aménagements répondant aux normes en vigueur ont été effectués par le TCO pour un montant de 220.000 euros. Des emplacements ont été délimités. Les espaces communs ont été aménagés avec des sanitaires (douches, WC) dont 1 accessible aux personnes à mobilité réduites, des barbecues, des points d’eau, l’éclairage public et des étendoirs à linge. La sécurité n’a pas été oubliée puisque le site est entièrement clôturé avec trois entrées matérialisées. Du personnel est présent sur le site toute la journée dans le bureau d’accueil et la nuit, deux maitres-chiens surveillent le camping. Jusqu’à aujourd’hui, aucun vol n’a été signalé. La gestion (entretien, propreté…) et l’exploitation ont été confiées à la Sem Tamarun, pour un cout de 190.000 euros.

Un bilan satisfaisant

Dans l’ensemble, le camping a remporté un vif succès. Dans les plus, on retrouve les animations proposées car la mairie a fait un véritable effort dans ce domaine. Enfants comme parents ont su apprécier ces moments de détente, de l’atelier pour enfants qui laisse une part de tranquillité aux parents aux concours de carri qui ont remporté de vifs succès. Quelques réclamations ont été faites. Les nuisances sonores dues à la proximité des bars et boites de nuit, elles sont toutefois indépendantes de la volonté des collectivités qui ont d’ailleurs entrepris un travail à ce sujet avec l’approbation des riverains excédés par l’entremise de groupes de paroles et de consultation. Des projets sont en cours pour concilier habitants et station balnéaire.
Le manque de zones ombragées a aussi été cité comme à revoir ce qui sera fait avec le camping 3 Étoiles qui saura selon les dires du TCO garder une forte empreinte sociale tout en offrant un gage de qualité. A cet effet, des accords sont prévus avec la Caisse d’allocations familiales à l’instar des villages VVF et Corail. Le site n’a pas vocation a être rentable, c’est un service intercommunautaire rendu à la population souligne M. Gamarus, vice-président du TCO.
L’opération continue pour ces vacances de mai, celle de juillet/aout et peut-être celle d’octobre selon l’avancée des travaux.

CF


Kanalreunion.com