Collectivités

Une nouvelle unité de distribution d’eau potable pour Champ-Borne

Saint-André

Témoignages.re / 25 février 2011

Grâce au nouveau site de forage et stockage de Ravine-Creuse, la commune de Saint-André augmente de 50% sa capacité de production en eau potable et de 22% sa capacité de stockage. Avec, pour les habitants de Champ-Borne, une nouvelle unité de distribution inaugurée hier.

Elle a été inaugurée hier à Ravine-Creuse. Une nouvelle unité de distribution d’eau potable va en effet permettre d’alimenter les 4.200 abonnés de la plaine de Champ-Borne. Le résultat d’un forage équipé par la commune à Ravine-Creuse, avec l’autorisation du Conseil général qui en est à l’origine. Ce forage servait à des études de prospection sur l’environnement pour la collectivité. Il sert maintenant à alimenter le réseau d’eau. En parallèle, la mairie de Saint-André s’est équipée d’un réservoir d’une capacité de stockage de 2.500 mètres cubes d’eau.
L’eau est une préoccupation majeure dans cette commune de l’Est pourtant bien arrosée. Avec ces aménagements, la commune s’efforce d’améliorer la qualité de l’eau et de sécuriser l’approvisionnement. La nouvelle unité de distribution de la plaine de Champ-Borne constitue une étape importante en ce sens : le forage de Ravine-Creuse peut produire 7 200 mètres cubes d’eau par jour ; Saint-André renforce sa capacité de production d’eau souterraine de 50% et sa capacité de stockage de 22%.
Les équipements de Ravine-Creuse ont été raccordés au réseau de distribution d’eau potable le mois dernier. Et si les habitants de Champ-Borne sont les premiers bénéficiaires de cette nouvelle unité, les autres unités sont désormais moins sollicitées et disposent d’une réserve plus importante.

Meilleure qualité de l’eau

Ce forage de Ravine-Creuse pourra assurer une meilleure qualité de l’eau par temps de pluie et une continuité de la distribution en période d’étiage. Même si la commune prévient que la distribution reste « fragile » et que la population doit être « sensibilisée à une utilisation raisonnée des ressources en eau ». Un Réunionnais consommerait 300 litres d’eau par jour contre 180 litres dans les autres départements d’outre-mer.
Coût de ce projet achevé : pour l’exploitation du forage et la construction du réservoir, 1,3 million d’euros, dont 200.000 euros financés par l’Office de l’eau et le FEDER. Les travaux avaient débuté en octobre 2008 pour se terminer en juillet 2010. Pour le raccordement du site de production au réseau de distribution, 1,1 million d’euros, en incluant le renforcement du réseau de distribution de Pente Sassy et chemin Lafaguyès.
Désormais, les 18.291 abonnés de Saint-André sont alimentés en eau potable grâce à 6 sites de production : Terre Rouge, Dioré et Ravine-Creuse par forage ; captage Citronniers, Bras Mousseline (ou Grand Bras) et Bras des Lianes en partage avec Bras-Panon.
De nombreux projets sont en cours ou programmés pour améliorer la distribution et la qualité de l’eau. Trois forages sont envisagés sur le site des Citronniers (vers Salazie) pour 2012, à Bras-des-Chevrettes et au Bocage, ainsi qu’une unité de potabilisation. Le maillage du réseau aux ressources souterraines est en cours à Bras-des-Chevrettes.

EP


Kanalreunion.com