Local

20 Mafatais reçoivent leur diplôme

Formation de Prévention et Secours civiques de niveau 1

Témoignages.re / 23 décembre 2011

Hier, le maire de La Possession, Roland Robert, représenté par son adjointe Régine Payet, le président de l’Ordre national du Mérite, Philippe Nativel, et le directeur de la Croix-Rouge, Henri-Claude Robert, ont remis à 20 Mafatais, habitant Aurère et Ilet à Malheur, leur diplôme à la formation de Prévention et Secours civiques de niveau 1.

Ruddy Brennus, habitant Aurère, a fait la démonstration du défibrillateur sur un mannequin avant la remise de diplôme.

La cérémonie s’est déroulée à l’école d’Aurère en présence des partenaires techniques : “Pour être bien chez soi”, représenté par Dominique Bellarbre (entretien des défibrillateurs), et “Symbiose Médical”, représenté par son PDG, Éric Hermann (installation du défibrillateur).

Peu après, la Ville de La Possession et ses partenaires ont mis en fonction un défibrillateur à la PMI d’Aurère. Deux autres seront posés à Ilet à Bourse et un à Grand Place en 2012 par “Symbiose Médical”. Éric Hermann, le PDG de la société, a annoncé vouloir offrir aux derniers ilets mafatais des défibrillateurs.

Philippe Nativel a remercié les clubs services qui ont permis de récolter les fonds nécessaires pour la formation et la pose de défibrillateurs, ainsi que les formateurs.

Henri-Claude Robert a pour sa part fait valoir la valeur du diplôme remis qui a une reconnaissance européenne, l’utilité de la formation pour les touristes, mais également dans les familles mafataises.

Régine Payet a indiqué « qu’il s’agit là d’une réelle aventure humanitaire qui concrétise une nouvelle fois notre volonté (…) d’assurer la mise en œuvre d’ateliers santé (…), de pouvoir pratiquer les gestes élémentaires de secourisme en attendant l’arrivée des secours plus adaptés et organisés… ».

Du côté des Mafatais, tous sont fiers de leur diplôme, et même s’ils ne souhaitent pas le mettre en pratique, car une vie serait en danger, ils savent maintenant faire les gestes qui sauvent en attendant l’arrivée des équipes de secours par hélico, soit entre 30 minutes à 2h de temps.
« C’est un plus pour moi », explique Graziella Hodgi. « J’ai eu un souci avec mon enfant qui avait avalé une pastille. C’est cela qui m’a poussé à faire la formation… Maintenant, je sais ce que je dois faire dans pareil situation grâce à la formation ».
Laetitia Mussard, directrice de l’école d’Aurère : « Cette formation est un plus pour ma fonction et je sais maintenant comment mieux agir. C’est une remise à niveau, j’ai eu mon attestation en 2006 ».


Kanalreunion.com